De gauche à droite: Chantal Tardif, directrice générale du Pôle d’économie sociale Centre-du-Québec, Bernard, Brochu, directeur du Centre des arts populaires de Nicolet, André Nadeau, président du c.a. du Centre l’Assomption de Saint-Léonard-d’Aston, Charles Gagnon, agent de développement au chantier d’économie sociale et Vanessa Sorin, agente de développement pour le TIESS.

Lancement d’obligations communautaires

NICOLET — Deux entreprises d’économie sociale du Centre-du-Québec ont procédé, jeudi, à l’émission d’obligations communautaires.

Il s’agit de prêts à terme consentis généralement par des résidents de la communauté pour soutenir directement des entreprises d’économie sociale incorporées sous forme associative, c’est-à-dire des organismes à but non lucratif de leur milieu.

Ces obligations permettent à ces OBNL de mobiliser de nouvelles sources de capitaux privés afin d’assurer leur développement et de renforcer leur ancrage territorial.

Jeudi, l’émission des obligations a été faite par le Centre des arts populaires de Nicolet et le Centre l’Assomption de Saint-Léonard-d’Aston.

Depuis trois ans, le Pôle d’économie sociale du Centre-du-Québec est associé aux travaux des organisations nationales Territoires innovants en économie sociale et solidaire et Chantier d’économie sociale afin de documenter le processus d’émission d’obligations communautaires et de concevoir des outils et activités de transfert qui favoriseront l’usage de cette avenue de financement.

À terme, le Pôle deviendra le répondant pour la région Centre-du-Québec auprès des entreprises d’économie sociale désireuses d’émettre des obligations communautaires et de recevoir un accompagnement.

Le Centre des arts populaires de Nicolet a été fondé en 2008. Il s’agit d’un vaste centre communautaire et culturel offrant une multitude d’activités à la population. L’organisme émettra 40 obligations d’une valeur de 500 $, soit 20 000 $, dès le 1er janvier 2019 avec un terme de 5 ans. Le taux d’intérêt annuel sera de 4 %.

De son côté, le Centre l’Assomption de Saint-Léonard-d’Aston est une résidence pour les personnes âgées qui fait face à de nombreux défis afin de répondre aux besoins de sa clientèle vieillissante. «Nous faisons appel à la générosité des gens pour l’amélioration de l’unité prothétique et locative», indique le président, André Nadeau.

La résidence émettra donc, le 1er janvier 2019, des obligations de 100 $, 200 $, 500 $ et 1000 $ sur 4 ans, sans intérêts toutefois. L’objectif est de 75 000 $. Il s’agit d’une deuxième émission pour le Centre qui fut en effet une des premières entreprises d’économie sociale du Québec à utiliser la formule des obligations communautaires. La résidence possède également un fonds dédié aux dons.