L'ACI s'attend à un recul de 5 % des ventes de maisons en 2017 au Canada

Les ventes d'habitations au Canada devraient reculer à leur plus faible niveau en trois ans en 2018, essentiellement en raison d'un déclin en Ontario, a estimé vendredi l'Association canadienne de l'immeuble (ACI).
L'association s'attend désormais à ce que 495 100 maisons soient vendues l'an prochain, et elle a révisé à la baisse ses prévisions pour 2017 pour tenir compte notamment de la chute de 9,9 % des ventes observées en août, par rapport à l'an dernier.
Ainsi, les ventes de logements devraient diminuer de 2,3 % en 2018, après avoir cédé 5,3 % cette année à 506 000. Ce dernier nombre représente une baisse de 20 000 transactions par rapport à la prévision précédente de l'ACI, émise en juin. Les ventes désaisonnalisées pour le mois d'août ont progressé de 1,3 % par rapport à celles du mois de juillet, en raison d'une croissance de 14,3 % dans la région de Toronto, a précisé l'ACI. Malgré tout, ces transactions affichaient une baisse de 35 % par rapport à celles d'il y a un an.
Selon l'analyste Benjamin Reitzes, de BMO Marchés des capitaux, les données du mois d'août laissent croire que le pire est passé pour la région du Grand Toronto, après les changements de politiques ontariennes visant à restreindre l'accès aux acheteurs étrangers, mais l'avenir reste incertain.