Patrick Wellington, vice-président et directeur général de Matériaux spécialisés Louiseville, en compagnie de Marc H. Plante, député de Maskinongé.

L’accent sur l’exportation

Louiseville — En lançant une stratégie de commercialisation ciblant principalement les États-Unis et le Japon, Matériaux Spécialisés Louiseville prend les moyens pour poursuivre son élan vers l’exportation entrepris depuis peu.

Le manufacturier de panneaux thermiques, d’insonorisation et de toitures commerciales a préparé un plan de 292 422 $ afin de conquérir de nouveaux marchés. Par l’entremise de ce plan, MSL développera des produits, visitera des clients et participera à différents salons de la construction à travers la planète.

«On a un potentiel énorme. Au Japon, les gens vivent tellement proches les uns des autres. Il y a un grand marché de condominiums à insonoriser. C’est un marché auquel on peut offrir un produit de haute performance. On aimerait avoir 10 % de nos ventes au Japon d’ici 12 mois», commente Patrick Wellington, vice-président et directeur général de la compagnie qui sera représentée dans une dizaine de jours à un salon de l’habitation et de la construction à Tokyo.

Cette volonté d’augmenter la présence de MSL à l’échelle internationale s’appuie sur une orientation de diversification amorcée depuis quelques années. Il y a cinq ans, 75 % du chiffre d’affaires provenaient du Québec, 24 % du Canada et 1 % de l’international. Cette année, la part québécoise dans le chiffre d’affaires est de 25 %. Le marché canadien représente 45 %. Le marché international, provenant principalement des États-Unis, a grimpé à 30 %.

M. Wellington admet que la forte concurrence au sein du marché québécois explique en partie le repli de cette clientèle dans les affaires de MSL. Du même souffle, la compagnie désirait évoluer avec une clientèle plus équilibrée, question de se mettre à l’abri d’un cycle économique défavorable dans une région.

«On est plus à l’aise avec le portrait actuel de l’entreprise. Et nous avons grossi. On note une hausse de 25 % de notre production cette année. Avant, l’usine fonctionnait 24 h par jour durant cinq jours. Depuis février, on est sur sept jours. Et on a augmenté la vitesse de production de 25 % en 12 mois grâce à des investissements dans de nouvelles technologies et l’amélioration de procédés», énumère M. Wellington.

Quelque 85 personnes travaillent chez Matériaux spécialisés Louiseville, incluant l’équipe de l’usine Convermat. Sept travailleurs se sont ajoutés au personnel au cours de la dernière année et d’autres embauches devraient suivre au fil du développement du marché international.

À quelques heures de participer à un salon de la construction à Paris afin de prendre le pouls de l’industrie mondiale et de développer des relations d’affaires, M. Wellington manifeste une confiance bien réelle dans la capacité de son entreprise à faire des gains appréciables dans différents marchés internationaux.

«Tout est en place pour l’international. Il y a tellement d’opportunités. On a des produits insonorisants parmi les meilleurs au monde.»

MSL profite d’un appui financier du gouvernement québécois dans ses efforts de commercialisation à l’étranger. Marc H. Plante, le député de Maskinongé, a annoncé vendredi matin la remise d’une subvention de 75 792 $ provenant du Programme Exportation.

M. Plante a souligné l’importance pour la MRC de Maskinongé de miser sur des entreprises comme MSL qui ont su traverser les années grâce à une vision de développement.

«On est là pour soutenir les entreprises à créer des produits de qualité et à maintenir et créer des emplois», déclare le député de Maskinongé, en ajoutant que le gouvernement devrait annoncer d’ici peu d’autres ententes de partenariat avec Matériaux spécialisés Louiseville.