La Tuque: pas de report de taxes pour les membres de la CCIHSM

LA TUQUE — Alors que certaines villes de la région offrent aux entreprises touchées financièrement par la pandémie de souffler un peu en reportant le paiement de la taxe municipale, la Ville de La Tuque a refusé de faire de même avec les membres de la Chambre de commerce et d’industrie du Haut Saint-Maurice (CCIHSM).

«On est déçu. On aurait aimé avoir une réponse positive assurément. On ne demandait pas ça pour le plaisir. Le besoin se fait sentir et les derniers mois ont été très difficiles pour plusieurs de nos membres», lance d’entré de jeu Karine Rochette, directrice générale de la CCIHSM.

La demande a été faite à la suite des rencontres avec les entrepreneurs dans le cadre du comité de relance économique. On souhaitait que les deux derniers versements de taxes, ceux de juillet et de septembre, soient reportés.

«Ç’a été soulevé à plusieurs reprises par mes membres, restaurateurs, hôteliers, commerces de détail, tout le monde en parlait parce qu’ils le voyaient dans d’autres villes. On s’est fait le porte-voix de cette mission-là», souligne Mme Rochette.

La Chambre de commerce avait fait parvenir une demande à la Municipalité en juin dernier. La Municipalité a toutefois refusé d’appliquer cette mesure. Dans la lettre, dont Le Nouvelliste a obtenu copie, la Ville s’explique.

«La Ville doit maintenir un principe d’équité entre les PME, les grandes entreprises et l’ensemble des citoyens. À ce titre, plusieurs citoyens ont vécu aussi des problématiques financières liées à la COVID-19 et la Ville ne veut pas privilégier un groupe au détriment d’un autre groupe. De plus, il est bon de rappeler que plusieurs de vos PME sur le territoire étaient visées dans le décret des mesures essentielles et ils ont poursuivi leurs activités sans problématique particulière», peut-on lire.

Le directeur général, Marco Lethiecq, poursuit son argumentation en indiquant que plusieurs mesures financières ont été déployées pour venir en aide aux PME du territoire. Il fait référence, entre autres, au fonds FLI-COVID-19 lancé par le Service de développement économique de la Ville.

«Pour votre information, il est bon de préciser qu’actuellement l’enveloppe du fonds FLI-COVID-19 au montant de 602 000 $ est utilisée à moins de 50 % de sa capacité. Donc les mesures financières mises en place par les gouvernements et l’agglomération de La Tuque peuvent aider les PME à assumer le paiement des taxes municipales», écrit-il.

Le directeur général poursuit en mentionnant que la Ville de La Tuque n’est pas dans la même position financière que les autres villes du Québec. Il note que la Ville est très loin des surplus de plusieurs millions de dollars réalisés par certaines villes de la Mauricie et que La Tuque doit être «très prudente dans sa gestion financière».

M. Lethiecq note aussi que la Ville a donné suite à plusieurs initiatives issues du comité de relance comme les terrasses au centre-ville, la campagne de promotion touristique, l’aide à la livraison pour promouvoir l’achat local, etc.

Bien que déçue, la CCHISM se réjouit qu’il reste des sommes dans le fonds FLI-COVID-19. «Ça permet aux commerçants de se revirer de bord, mais ce n’est pas comme un report de taxes qui aurait été donné d’entrée de jeu à tout le monde, ç’aurait été facilitant pour tout le monde. C’était une façon simple d’offrir de l’aide rapidement. […] C’est vrai qu’il y a différentes mesures, et on espère que les gens vont frapper aux bonnes portes pour avoir ces sommes. On va essayer de les aider de différentes façons», a conclu Karine Rochette.