Une première initiative a été lancée par comité de relance économique de l’agglomération de La Tuque.
Une première initiative a été lancée par comité de relance économique de l’agglomération de La Tuque.

La Tuque en mode relance

La Tuque — Plusieurs groupes de discussion sur la relance économique auront lieu dans les prochaines semaines. L’initiative du comité de relance économique de l’agglomération de La Tuque vise à échanger directement avec les promoteurs de leurs préoccupations et des enjeux de leur entreprise face à la COVID-19.

«Nous sommes privilégiés à La Tuque de pouvoir compter sur un groupe d’intervenants collaboratifs, qui veulent développer ensemble un plan d’action en regard des moyens de chaque organisation et répondant aux besoins réels des entreprises. Il était impératif pour le comité d’écouter ce que les promoteurs ont à dire, comprendre les réalités propres à chaque secteur d’activité, pour s’assurer que les initiatives ciblées répondront réellement aux besoins du milieu. Nous sommes tous très volontaires à mettre les efforts nécessaires pour assurer un soutien rapide et efficient à court et moyen termes», a affirmé Julie Boulet, coordonnatrice du comité de relance économique et conseillère au développement économique du Service de développement économique et forestier (SDÉF).

Le comité, qui a commencé ses travaux au début du mois de mai, est composé d’intervenants du SDEF, du Carrefour emploi Haut Saint-Maurice, de la Chambre de commerce et d’industrie du Haut Saint-Maurice, de la Caisse Desjardins de La Tuque, de la SADC du Haut Saint-Maurice et de Ville de La Tuque. D’autres membres pourraient également s’ajouter afin de stimuler l’économie et d’accentuer l’aide aux entreprises.

Les membres ont préalablement fait le bilan du portrait économique du territoire en période de pandémie, des interventions posées dans les dernières semaines et d’initiatives qui pourraient être développées pour soutenir les entreprises qui, à ce jour, sont toujours fermées ou doivent composer avec les impacts de la COVID-19 à leur réouverture.

Des groupes de discussion seront lancés à compter du 12 mai. À partir des commentaires reçus, le comité veut cibler d’autres actions pouvant être développées et s’assurer de l’implication concrète d’entrepreneurs de différents secteurs d’activités.

Les groupes de discussion déjà prévus s’adressent aux entrepreneurs du commerce de détail (12 mai), de la restauration et des bars (13 mai), du secteur touristique, de la culture et de l’hébergement (14 mai), des entreprises de services (19 mai), de l’industrie forestière (20 mai), du secteur manufacturier (21 mai) et aux responsables des organismes communautaires (26 mai).

Le comité a également fait savoir qu’une rencontre sera prévue avec les ministères gouvernementaux.