La Table des élus de la Mauricie appuie les demandes de l’industrie touristique

La Tuque — La Table des élus de la Mauricie appuie l’industrie touristique de la région dans leurs demandes d’aide au gouvernement provincial. Les membres souhaitent qu’un plan de relance structuré soit mis en place pour stimuler le tourisme intra-Québec et supporter les projets d’investissement.

La Table des élus de la Mauricie soutient que «l’environnement d’affaires en tourisme, hôtellerie et restauration, et donc la possibilité de générer des revenus pour toutes les entreprises, sera perturbé pour encore de longs mois par la distanciation, le contrôle des déplacements, l’accès aux marchés et la limitation des rassemblements».

On souligne également que les entreprises de l’industrie se sont déjà «fortement endettées pour passer à travers le début de la crise, en particulier pour maintenir des emplois».

«Selon une étude, Destination Canada estime que les pertes financières liées à la crise COVID-19 pour les secteurs de l’hôtellerie et du tourisme pourraient s’élever jusqu’à 3,9 G$, alors que les pertes d’emplois se chiffreraient quant à elles à 93 000 pour la période allant du 1er avril 2020 au 31 mars 2021. On parle donc d’une disparition potentielle de plus de 3000 emplois dans notre région», note l’organisme dans un communiqué de presse.

On fait également remarquer que les chiffres ne concernent que l’industrie directement, mais que les difficultés de cette dernière ont également des impacts négatifs sur d’autres, comme les fournisseurs et les clients de ses entreprises, les familles de leurs employés et le dynamisme de tout leur milieu.

Si aucune aide directe n’est apportée à l’industrie à court terme, la Table des élus de la Mauricie estime qu’une entreprise sur deux est à risque de disparaître dans les 12 prochains mois.

«Cela entraînerait inéluctablement la dévitalisation de plusieurs localités de la Mauricie dans lesquelles le tourisme permet de maintenir les services de proximité nécessaires à la vitalité de ces milieux».

«C’est pourquoi nous souhaitons manifester notre appui à cette initiative, en espérant que, grâce à l’obtention de ces aides, les entreprises touristiques de la Mauricie puissent accueillir leurs clients dans les meilleures conditions, survivre et maintenir les milliers d’emplois qu’elles créent, tout en contribuant parallèlement à la vitalité de nos milieux et à la création de richesse dans notre économie régionale pour un développement économique qui profite à tous», a conclu la Table des élus de la Mauricie.

Rappelons que La Table des élus de la Mauricie réunit les MRC des Chenaux, Mékinac et Maskinongé, les villes de La Tuque, Trois-Rivières et Shawinigan ainsi que le conseil de la nation Atikamekw.