En novembre dernier, Jean-Marc et Monique Gauthier déclaraient être en réflexion concernant l’avenir de la station touristique Floribell. Cette réflexion a conduit à la vente de l’entreprise.

La station Floribell de Saint-Élie-de-Caxton est vendue

Saint-Élie-de-Caxton — La station touristique Floribell est vendue. Propriété de Monique et de Jean-Marc Gauthier depuis décembre 1997, l’entreprise est vendue à Lyne et Robert Chartier qui vont transformer les lieux en résidence pour personnes âgées.

La transaction a été conclue vendredi dernier. Le montant demeure confidentiel, mais les nouveaux propriétaires ont l’intention d’investir entre 1,5 et deux millions de dollars d’ici 2021 afin de réaménager les lieux.

«On veut faire quelque chose qui n’a pas l’air institutionnel», explique Mme Chartier, qui possède une résidence pour aînés à L’Épiphanie, dans la région de Lanaudière. «On veut mettre l’accent sur les activités. On veut encadrer les gens, couper l’isolement. Ces gens ont de belles années à vivre.»

Les travaux permettront d’augmenter la capacité d’accueil. La station touristique compte 32 unités de logement. La résidence misera sur 42 chambres, dont environ 32 pour des résidents permanents. Entre huit et 10 chambres seront réservées pour un service de répit.

Les travaux devraient être lancés en mars. L’auberge actuelle sera agrandie pour abriter une salle à manger et un salon avec vue sur le lac. Un corridor intérieur et un ascenseur seront aussi aménagés.

Les nouveaux propriétaires veulent également relier l’auberge à la bâtisse abritant la salle de réception, en enlevant la petite bâtisse qui se trouve entre les deux. La nouvelle structure pourra abriter une pharmacie et un salon de coiffure.

Les promoteurs désirent aussi aménager une fermette afin de créer un milieu de vie agréable autant pour les résidents que pour les membres de leur famille qui viendront leur rendre visite. Et comme la transaction prévoit le maintien de l’accès public à la plage, tout le monde pourra profiter des lieux.

Selon Mme Chartier, la résidence devrait accueillir ses premiers pensionnaires dès l’automne prochain. Les chambres pour le service de répit seront quant à elles disponibles dès la fin du mois de février.

«On va prioriser les gens de Saint-Élie et du coin pour la résidence. Il y a de la demande pour ça, surtout que ce sera un concept différent qui permet aux gens de vivre de belles choses», soutient la femme d’affaires.

Mme Chartier s’attend à ce que plus de 30 employés soient requis à cette résidence. Plusieurs membres de sa famille y travailleront et la nouvelle direction entend proposer des postes aux employés actuels de la station touristique Floribell.

La transaction précise que les activités du camping seront conservées. Sur les 144 emplacements du camping, 117 sont occupés par des campeurs saisonniers.

Le meilleur projet

Pour Jean-Marc Gauthier, l’offre déposée par le couple Chartier était la meilleure dans le contexte.

«On a eu des discussions en 2018. On a regardé d’autres options. On a eu trois ou quatre scénarios, dont un pour des condos résidentiels. C’est le deuxième scénario qu’on regardait de plus proche, mais leur proposition s’est concrétisée de façon plus formelle. Elle était plus solide et on voulait régler ça en janvier. Et le prix est satisfaisant. Les deux parties sont gagnantes», raconte M. Gauthier.

Ce dernier reconnaît que la décision de vendre en est une de très grande importance pour une entreprise familiale.

«C’est quelque chose. Mais quand on s’en va vers la retraite, il faut prendre des décisions.»

Monique et Jean-Marc Gauthier vont travailler au cours de la présente année afin d’assurer une transition entre l’ancienne et la nouvelle administration.