On voit sur la photo : Béatrice Roy-Prince, coordonnatrice de la Communauté entrepreneuriale et conseillère en développement et communications à la SADC du Haut Saint-Maurice et le directeur général de la SADC, Tommy Déziel.
On voit sur la photo : Béatrice Roy-Prince, coordonnatrice de la Communauté entrepreneuriale et conseillère en développement et communications à la SADC du Haut Saint-Maurice et le directeur général de la SADC, Tommy Déziel.

La SADC du Haut Saint-Maurice veut aller plus loin dans l’aide aux entreprises

Audrey Tremblay
Audrey Tremblay
Le Nouvelliste
La Tuque — Année exceptionnelle, mesures exceptionnelles, la Société d’aide au développement des collectivités (SADC) du Haut Saint-Maurice a investi plus de 600 000 $ durant la saison estivale en lien avec le Fonds d’aide et de relance régionale (FARR) du Programme de développement des collectivités.

Entre le 1er juin et le 31 août, ce sont 610 170 $ qui ont été investis exactement, dont 518 000 $ en prêt et 92 170 $ pour de l’aide technique. Au total, 17 entreprises ont obtenu du financement du FARR.

«On a une moyenne de 12 prêts par année, on en a fait 17 en six semaines. Les besoins étaient énormément là», assure Tommy Déziel, directeur général de la SADC.

Une douzaine d’interventions en aide technique ont été effectuées, dont 11 pour l’intégration d’un site web et une autre pour la réalisation d’un diagnostic financier.

«Maintenant, on va pouvoir aller plus loin dans l’aide technique. C’est beau avec un site web, mais il faut l’utiliser et le maximiser. Il y a du rattrape à faire localement à ce niveau-là», note Tommy Déziel.

D’ailleurs, les SADC et les Centres d’aide aux entreprises (CAE) des régions Mauricie et Centre-du-Québec viennent tout juste d’obtenir du gouvernement fédéral une enveloppe additionnelle de 2,8 millions de dollars pour aider les entreprises.

«Ça va s’apparenter beaucoup à la première phase du FARR […] On va pouvoir accompagner et supporter les entrepreneurs. On veut aller beaucoup plus loin avec l’aide technique», explique le directeur général.

La SADC poursuivra également sa mission de développer le plein potentiel économique de la région et de mobiliser le milieu. L’équipe du Haut Saint-Maurice continue le travail de financement d’entreprise, de la relève entrepreneuriale et d’accompagnement d’entrepreneurs, mais on veut aussi offrir plus de services.

Les dirigeants se sont aussi rendu compte que l’organisme était un peu méconnu des entrepreneurs. Ils comptent bien remédier à cette situation.

«On doit être davantage sur le terrain. Ça va tellement vite que les entrepreneurs n’ont plus le temps de venir nous voir. C’est à nous d’y aller. Il faut se faire connaître davantage», assure Tommy Déziel.

Une autre des stratégies de la SADC du Haut Saint-Maurice en cette ère de COVID, c’est l’achat local.

D’ailleurs, l’organisme diffusera les résultats de l’étude «Comportement d’achat et opportunités d’affaires du marché latuquois» dans les prochains jours.

«On veut bien expliquer les résultats. On ne veut surtout pas que cette étude ramasse la poussière sur une tablette. Il y a des constats, mais il y a aussi des solutions», note M. Déziel.

«Les façons de magasiner ont beaucoup changé. La population latuquoise magasine beaucoup par internet, ce n’est pas différent d’ailleurs. C’est pour ça que c’est important pour les commerçants de s’afficher sur le web et pas juste sur Facebook.»

La SADC coordonne aussi la Communauté entrepreneuriale du Haut St-Maurice qui poursuit ses activités en lien avec son plan d’action 2018-2021.

«On essaie d’être très actif, mais c’est compliqué avec la COVID. Par contre, on est encore présent et on continue de faire la promotion de l’entrepreneuriat», assure Béatrice Roy-Prince, coordonnatrice de la Communauté entrepreneuriale et conseillère en développement et communications à la SADC du Haut Saint-Maurice.

D’ailleurs des activités se déroulent actuellement dans le cadre du mois de l’entrepreneuriat. Il y a entre autres la semaine des entrepreneurs à l’école qui se poursuit jusqu’au 20 novembre, la campagne vidéo mettant en vedette des entrepreneurs qui redonnent à la communauté bat son plein et le grand rendez-vous virtuel «trouve ta saveur d’entrepreneur» aura lieu le 16 novembre.

«C’est en partenariat avec le pôle d’économie sociale de la Mauricie. C’est un événement sur Zoom. On va présenter différents types de modèles d’affaires pour montrer que tu peux te lancer en affaires sous différentes formes», a conclu Béatrice Roy-Prince.