La famille Lachance investit huit millions de dollars dans l’agrandissement de sa résidence pour aînés du secteur Saint-Georges. Sur la photo, Jacques Lachance, Annick Lachance, Sonia Bergeron, Diane Lapointe et à droite, le président de l’entreprise, Steve Lachance.

La résidence Domaine du parc agrandit

SHAWINIGAN — La famille Lachance investit huit millions de dollars afin d’ajouter 54 logements à sa résidence pour personnes âgées située dans le secteur Saint-Georges à Shawinigan.

La résidence Domaine du parc comptera 104 unités de logements en août 2018. L’entreprise a actuellement 50 logements après avoir sacrifié 22 chambres qui étaient installées dans la bâtisse originale, soit un ancien motel converti en résidence pour personnes âgées il y a près de 20 ans.

«On démolit la bâtisse de l’ancien motel, car elle est désuète. Il y a des normes gouvernementales à respecter et ça aurait coûté très cher d’ajuster l’ancien motel à ces normes», raconte Steve Lachance, le président de l’entreprise familiale.

Les travaux à venir permettront d’ériger une nouvelle aile qui regroupera les 54 logements destinés à accueillir des aînés autonomes et semi-autonomes. Des logements de 3,5 pièces et de 4,5 pièces ainsi que des studios seront offerts.

«On prévoit remplir les 54 logements dès le mois d’août, car on a déjà 25 logements qui sont réservés. C’est l’opportunité d’affaires qui justifie l’investissement», ajoute M. Lachance.

Les plans de construction prévoient l’aménagement d’aires communes servant aux activités de loisirs et aux différentes fêtes célébrées par la résidence.

M. Lachance confirme que les 22 locataires des chambres démolies ont dû être relocalisés. Cette décision n’a pas été prise de gaieté de cœur, admet-il, mais une dizaine de locataires vont revenir à cette résidence lorsque les travaux seront exécutés.

«C’est la partie très plate du projet même si on sait que c’est pour le mieux, dit M. Lachance. Ça nous fait quelque chose de relocaliser ces gens. On fait la vaisselle, on sert les repas. On est sur le plancher avec eux.»

La démolition de l’ancien motel sera suivie par la construction des fondations qui se déroulera probablement la semaine prochaine. L’érection de la bâtisse s’amorcera en janvier.

Les 50 logements actuels ont été construits durant les différents agrandissements réalisés au fil des années. Sur ces 50 unités, 30 sont réservées aux personnes ayant des problèmes cognitifs.

En incluant les actionnaires de la compagnie, le Domaine du parc emploie 24 personnes. L’agrandissement entraînera la création de 8 à 10 emplois. L’entreprise aura besoin de personnel en récréologie, en soins aux bénéficiaires et en cuisine.