Les entreprises de Mékinac qui doivent faire des dépenses pour se conformer aux consignes gouvernementales, comme l’installation de panneaux de plexiglas, pourront se les faire rembourser en partie par la MRC.
Les entreprises de Mékinac qui doivent faire des dépenses pour se conformer aux consignes gouvernementales, comme l’installation de panneaux de plexiglas, pourront se les faire rembourser en partie par la MRC.

La MRC de Mékinac aidera les entreprises à réaménager leurs locaux

SAINT-TITE — La MRC de Mékinac annonce une nouvelle mesure de soutien financier aux entreprises de son territoire qui s’apprêtent à ouvrir à nouveau leurs portes à leur clientèle, ou qui l’ont fait. Les entreprises pourront se faire rembourser 50 % des frais encourus en raison du réaménagement de leurs locaux pour respecter les nouvelles normes imposées par le gouvernement.

Une enveloppe de 25 000 $ a été réservée par la MRC pour cette mesure. Cet argent provient du programme d’urgence de 100 000 $ adopté au début du mois d’avril par le conseil des maires.

Les dépenses admissibles à un remboursement peuvent être, par exemple, l’achat de panneaux de plexiglas pour protéger les employés à l’accueil d’un commerce ou d’un camping, l’installation de stations de lavage des mains ou toute autre installation physique et l’achat de matériaux requis pour ladite installation. L’achat d’équipement de protection individuel, comme des masques ou des gants, n’est pas couvert par cette aide. Un maximum de 1000 $ pourra être ainsi remboursé.

«Maintenant qu’il est temps de penser à un redémarrage des entreprises, il va de soi pour la MRC d’appuyer les démarches qui rendront les lieux sécuritaires tant pour les employés que les clients de nos entreprises. Notre économie a souffert de cette pause, mais encore une fois, on vient prouver que nous sommes présents pour épauler notre milieu», affirme le préfet de la MRC de Mékinac, Bernard Thompson, dans un communiqué envoyé jeudi.

Les entreprises qui ont déjà procédé à des dépenses en lien avec le réaménagement de leurs locaux sont admissibles à ce remboursement. Les sites d’hébergement membres de la Corporation de l’industrie touristique du Québec (CITQ) le sont également, même s’ils ne sont pas encore ouverts.

Pour être éligibles à cette aide de la MRC, les entreprises doivent être inscrites au Registraire des entreprises du Québec, être la principale source de revenus de l’entrepreneur, dans le cadre des entreprises individuelles, et ne pas être sous la protection de la loi sur la faillite et l’insolvabilité ou être en processus de faillite.

La MRC indique par ailleurs souhaiter que les entreprises favorisent l’achat local.

«Nous sommes conscients des pertes financières qui ont été assumées lors de cette pause. Nous avons apporté du soutien lors de la fermeture et nous souhaitons continuer afin de faciliter la relance», assure dans le même communiqué Nadia Moreau, directrice du Service de développement économique de la MRC de Mékinac.

Il n’y a pour le moment pas de date limite pour présenter une demande de remboursement. C’est également le cas pour les autres mesures annoncées précédemment par la MRC. Les entreprises dans Mékinac peuvent en effet se faire rembourser en partie les frais de production de déclaration de revenus si elles ont fait affaire avec un bureau comptable. Les frais encourus par les entreprises qui offrent désormais un service de livraison sont aussi remboursables par la MRC, jusqu’à concurrence de 1500 $. L’enveloppe initiale de 15 000 $ consacrée à cette mesure a d’ailleurs été bonifiée de 10 000 $. Enfin, les entreprises ayant besoin d’un prêt pour les aider à maintenir leur fonds de roulement peuvent en faire la demande auprès de la MRC.