Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Au Québec, c’est la région de la Mauricie qui affiche la meilleure amélioration économique en cinq ans.
Au Québec, c’est la région de la Mauricie qui affiche la meilleure amélioration économique en cinq ans.

La Mauricie affiche la meilleure amélioration économique en cinq ans

Marc Rochette
Marc Rochette
Le Nouvelliste
Article réservé aux abonnés
En cinq ans, la Mauricie affiche la meilleure amélioration économique de toutes les régions administratives du Québec et occupe le premier rang de l’indice de transformation et d’adaptation des entreprises à la crise pandémique.

Voilà les bonnes nouvelles que le professeur en économie de l’UQTR, Frédéric Laurin, avait en réserve pour tous les participants à sa conférence, mercredi, marquant les cinq ans d’existence de GROUPÉ Mauricie + Rive Sud.

Ce regroupement avait d’ailleurs pris forme en réaction aux statistiques économiques de 2013-2014 qui plaçaient la Mauricie au dernier rang, avec la Gaspésie, «alors que nous sommes pourtant en plein coeur du Québec et qu’on a tout pour réussir», a souligné le conférencier du jour.

Le professeur en économie de l’UQTR, Frédéric Laurin.

«On était en processus de diversification économique et par fierté régionale, les entrepreneurs ont voulu réagir par rapport à cet indicateur-là en travaillant ensemble pour essayer de changer quelque chose», a-t-il rappelé.

«Ce n’est pas vrai qu’on allait garder une telle position poche. Ce fut un élément déclencheur», a raconté Chantal Trépanier, coprésidente de GROUPÉ. «Un véritable écosystème d’affaires influent est alors né pour donner une impulsion aux secteurs clés de la région», a renchéri la femme d’affaires.

Et aujourd’hui, la Mauricie a quitté le bas du classement pour se hisser au 13e rang. Et les améliorations ont été nombreuses à plusieurs égards.

En effet, concernant la croissance annuelle moyenne du PIB, la Mauricie occupait le dernier rang en 2013 (0,74 %). Or, la région occupe maintenant le 11e rang (3,76 %).

Par ailleurs, le taux d’activité de la région en 2013 était de 53,3 % ce qui correspondait au 14e rang, tandis qu’en 2019, il était de 64 % pour placer la région en neuvième position.

De plus, le taux de chômage en 2013 était de 9,3 % et la région était au 13e rang. En 2019, il était de 4,9 % et la région était au 9e rang.

Par contre, le taux d’assistance sociale garde la Mauricie en queue de peloton tandis que la région passe du 16e au 17e rang en ce qui a trait au revenu disponible par habitant. Et si le solde migratoire s’est passablement amélioré, cette progression est moins spectaculaire du côté de l’entrepreneuriat alors que la région reste sous la moyenne québécoise.

Le professeur Laurin se souvient qu’à l’époque, il y avait une absence de cohérence régionale et intégrée et très peu de coopération entre les entreprises. En 2021, il relève plusieurs belles initiatives régionales comme, par exemple, les créneaux d’excellence, le regroupement des chambres de commerce et les Manufacturiers de la Mauricie et du Centre-du-Québec.

Quant à GROUPÉ Mauricie + Rive Sud, «des leaders d’affaires ont décidé de prendre les choses en main en créant un organisme de développement pour les six secteurs les plus structurants de la région», s’est plu à soulever le directeur général, Alexandre Ollive.

Rappelons que le regroupement intervient dans les secteurs des technologies de l’information, les services industriels, la transformation alimentaire, les technologies vertes, le transport ainsi que le design d’ameublement.

«En cinq ans, GROUPÉ a coordonné plus de 50 projets structurants, six missions commerciales dont deux à l’international, plus de 70 rencontres de tables sectorielles et plus de 20 événements régionaux tels que, entre autres, la Vitrine sur les technologies vertes, le panel TI et un colloque sur la main-d’oeuvre. Et plus de 1,5 million de dollars ont été directement investis pour dynamiser des secteurs clés de l’économie régionale», a-t-il fièrement énuméré.

Avec plus de 200 leaders d’affaires actifs et une cinquantaine de partenaires, GROUPÉ a su, dit-il, se positionner d’une façon unique en travaillant étroitement avec tous les acteurs de la région.

Avec un tout nouveau site Internet et une plateforme de collaboration, GROUPÉ vise maintenant le rapprochement des secteurs clés en créant encore plus de collaborations et d’occasions de maillage.

«Chez GROUPÉ, notre vision s’étendra maintenant à notre 10e anniversaire. L’objectif sera alors de ramener la Mauricie au même niveau que la moyenne québécoise et nous croyons fortement que c’est possible», a conclu Jean-Luc Bellemare, coprésident de GROUPÉ.