La fibre optique pour Gentilly et Saint-Grégoire... en 2019

Bécancour — Attendue depuis longtemps dans la Ville de Bécancour, la fibre optique ne sera finalement déployée qu’en 2019 dans le village de Gentilly, le secteur Saint-Grégoire et la Société du parc industriel et portuaire.

«Le retard de l’installation de la fibre optique est majoritairement lié à l’installation de la fibre aérienne qui doit passer par des poteaux appartenant à diverses compagnies alors que pour la fibre enfouie, la Ville ne rencontre pas de problématiques. Ces compagnies, à qui appartiennent les poteaux servant à la fibre aérienne, ont des délais légaux pour répondre aux demandes de permis pour de nouvelles installations. Elles sont en droit de respecter ces délais avant de délivrer toute autorisation d’utilisation, et ce, afin que les installations soient conformes à la réglementation. Malheureusement, nous sommes à même de constater que cette situation perdure encore en ce début d’année 2018», explique-t-on au cabinet du maire.

Le déploiement et l’installation de la fibre optique sur le territoire bécancourois sont donc planifiés d’ici juin prochain pour Saint-Gertrude et Gentilly (zone rurale) et entre juillet et septembre 2018 pour Sainte-Angèle, Bécancour et Précieux-Sang. C’est au début de l’an prochain que les citoyens de Gentilly (zone village) et Saint-Grégoire devraient recevoir la fibre optique tandis que pour la Société du parc industriel et portuaire de Bécancour, les prévisions sont plus vagues, soit en 2019.

«Nous conservons toutefois l’espoir de brancher certains résidents des secteurs Sainte-Gertrude et Gentilly (zone rurale) avant le début de l’été 2018, mais nous ne pouvons le garantir. Ceci est hors de notre contrôle», précise-t-on.

Bien que la Ville s’était avancée à fournir aux deux zones (rurale et village) de Gentilly la fibre optique en 2018, seule la zone rurale pourra être desservie cette année. La complexité des normes liées au positionnement des poteaux dans le village de Gentilly engendre d’importants frais supplémentaires et des retards considérables dans les travaux et les octrois de permis.

«La Ville est bien consciente que la venue de la fibre optique est très attendue sur son territoire et nous mettons tous les efforts possibles pour offrir le service le plus tôt possible», conclut-on.