Karine Rochette, directrice générale de la CCIHSM, et Sonia Champagne, coordonnatrice de Choisir La Tuque, organisent un colloque sur les Ressources humaines à La Tuque.

La CCIHSM veut démystifier les ressources humaines

La Tuque — La Chambre de commerce et d’industrie du Haut Saint-Maurice (CCIHSM) veut outiller les employeurs afin de pouvoir faire face aux défis de main-d’œuvre. Elle présentera, en collaboration avec Choisir La Tuque, un colloque sur les ressources humaines le 13 février prochain au Complexe Culturel Félix-Leclerc.

«Les employeurs crient depuis quelques années en raison de la rareté de la main-d’œuvre ici à La Tuque. Au lieu de focusser sur les difficultés, on veut miser sur l’innovation, sur de nouvelles façons de faire pour que ça aille mieux», a mentionné Sonia Champagne, coordonnatrice de Choisir La Tuque.

«Les propriétaires sont à bout de ressources. Le colloque est là pour amener des solutions», a ajouté Karine Rochette, directrice générale de la CCIHSM

On constate également que les chercheurs d’emploi sont de plus en plus exigeants à plusieurs niveaux et qu’il peut devenir difficile pour les entreprises de leur offrir toutes les conditions qu’ils recherchent. De plus en plus, on sent que c’est l’employeur qui passe une entrevue plutôt que le candidat.

«Les candidats veulent plus de vacances, plus de congés, un bon salaire… Ils cherchent une qualité de vie avant l’emploi parce qu’ils ont du choix», note Sonia Champagne.

Des conférences et des ateliers seront au programme du «Colloque défi RH: Innovons». Il sera question d’immigration, d’intégration de la main-d’œuvre autochtone, de conciliation travail-famille, du choc des générations…

«Ce sera aussi l’occasion pour les employeurs de bien se préparer pour la deuxième édition du rendez-vous de l’emploi en avril prochain. Ils sauront comment bien se présenter devant d’éventuels candidats», a noté Karine Rochette.

Les organisateurs soutiennent que cette journée, basée sur l’innovation, l’ouverture d’esprit et la modulation des façons de faire, sera enrichissante pour tous. Ils pourront compter sur l’expertise de trois conférenciers de renommée ainsi qu’à des ateliers adaptés sur mesure pour les entreprises de la Haute-Mauricie. Un portrait sur la main-d’œuvre sera également présenté afin de mettre la table pour cette journée.

Les gens qui souhaitent participer à l’événement auront jusqu’au 8 février pour s’inscrire.