Karine Rochette est la nouvelle directrice générale de la CCIHSM.

Karine Rochette prend les rênes de la CCIHSM

La Chambre de commerce et d'industrie du Haut Saint-Maurice a présenté, mardi, sa nouvelle directrice générale. Il s'agit de Karine Rochette. Cette dernière veut amener un vent de dynamisme à l'organisation.
«Je suis une grande rassembleuse. Je pense être en mesure d'aller chercher des gens qui ne sont peut-être pas membres actuellement. Je veux être proche des membres et à leur écoute. Je vais répondre à leurs besoins. Je veux aussi mettre de la couleur et de la vie à la Chambre de commerce. J'ai beaucoup d'idées. [...] L'intégrité et l'équité entre tous les membres sont aussi importantes», a souligné Karine Rochette.
Originaire de La Tuque, la nouvelle directrice générale a grandi au sein d'une famille d'entrepreneurs. Elle a elle-même été à la tête d'une entreprise, la pâtisserie Gâtez-vous qui a fermé ses portes récemment. Une expérience qui lui a permis de développer de meilleures connaissances des enjeux et des réalités vécues par les gens d'affaires.
«On ne peut pas rester assis en tant qu'entrepreneur. Il faut aller chercher le client. [...] J'aime beaucoup le travail d'équipe. En tant qu'entrepreneure j'aimais beaucoup aller chercher des alliances avec les autres entreprises. Ça nous apporte tellement. J'ai plein d'idées pour créer des alliances», a-t-elle lancé.
Présentement étudiante au certificat en communication appliquée aux relations publiques, c'est avec confiance et enthousiasme qu'elle joint l'équipe de la Chambre de commerce.
Les administrateurs sont d'ailleurs convaincus qu'elle poursuivra avec dynamisme les efforts déjà déployés par la CCIHSM pour contribuer pleinement au développement économique de la région. 
«Ses qualités de rassembleuse, son amour de sa région et son esprit créatif sont certainement des atouts majeurs pour notre organisation», ont fait savoir les membres du conseil d'administration.
La nouvelle directrice générale de la CCIHSM va également être à l'écoute de ses membres pour éventuellement mettre en place les futures activités de l'organisme.
«Je vais écouter les membres. Ce sont eux qui vont m'indiquer la direction à prendre», note Karine Rochette.
«Elle va également pouvoir prendre connaissance du sondage aux membres qu'on a fait l'année passée. Un grand sondage qui a guidé nos orientations pour cette année et qui vont guider les orientations du conseil d'administration pour les prochaines années également. Une chose est certaine, en engageant Mme Rochette on voulait qu'elle ait une certaine liberté et qu'elle amène sa propre couleur à la Chambre», a conclu la présidente de la CCIHSM, Mélanie Ricard.