Le président sortant de la CCI3R, Marco Champagne, la nouvelle présidente, Johanne Hinse, et la directrice générale, Andréanne Guilbert.

Johanne Hinse à la présidence de la Chambre de commerce et d’industries de Trois-Rivières

Trois-Rivières — Lors de l’assemblée générale annuelle de la Chambre de commerce et d’industries de Trois-Rivières (CCI3R), le président sortant Marco Champagne a passé le flambeau à Johanne Hinse pour l’année 2019-2020.

«Dans la continuité des anciens présidents, je poursuivrai de façon concrète, par des actions ciblées, le plan stratégique 2018-2021 que le conseil d’administration a adopté en mars 2018 en vous consultant et en vous impliquant dans la réalisation de ce dernier», a fait savoir aux membres celle qui est reconnue, entre autres, pour son œuvre chez Cogeco.

Et depuis le mois dernier, c’est Andréanne Guilbert qui assume officiellement la direction générale de l’organisme. «Je crois fortement à la nécessité d’une Chambre de commerce pour le développement socioéconomique de notre milieu et, de ce point de vue, je m’engage à travailler en collaboration avec tous les partenaires pour mettre en action notre vision, être le leader influent et innovant favorisant le développement de notre communauté», a indiqué la plus jeune directrice générale de l’histoire de la Chambre.

En terme de bilan, près de quarante événements ont été organisés au cours de cette 138e saison d’activités. Les Grands déjeuners d’affaires Cogeco demeurent convoités grâce à la qualité des conférenciers invités. Le Gala Radisson poursuit sa tradition de mettre en lumière les entrepreneurs et personnalités qui se démarquent et cette année, l’événement a connu un record d’assistance portant la soirée à 575 convives.

Des activités pour les nouveaux membres, les cafés-rencontres, Formations RH2 et 4 à 7 en entreprise continuent de répondre aux besoins des membres, notamment en termes de formation et de développement d’affaires. La Dégustation de Vins du Monde Fonds de solidarité FTQ, cet événement-bénéfice brigué, poursuit son essor en accueillant plus de 300 convives. «Avec les rendez-vous d’affaires publiques et les dîners hors-série, la Chambre a démontré un record d’achalandage surprenant», a-t-on souligné.

Au-delà des activités, la Chambre a poursuivi son rôle de leader d’influence, «en se positionnant dans des lieux décisionnels stratégiques et en alignant nos actions avec celles de partenaires déterminés à agir pour l’essor de la communauté».

Les ministres Marc Garneau, François-Philippe Champagne, Jean Boulet, Sonia LeBel et Mathieu Lacombe furent tous de passage dans les différentes tribunes de la Chambre, permettant aux membres d’être au fait des enjeux portés par l’organisation à ces instances gouvernementales.

«Certains d’entre eux ont même pris goût aux rendez-vous d’affaires publiques en revenant plus d’une fois. Que ce soit sur la main-d’œuvre, l’innovation ou le développement économique, la CCI3R a agi sur des dossiers qui reflètent vraiment la réalité des membres», a fait remarquer le président sortant.

Des projets rassembleurs avec l’UQTR, Groupé Mauricie+Rive- Sud, les Manufacturiers Mauricie Centre-du-Québec, le Conseil régional des partenaires du marché du travail, VIA Rail, le CN, Emploi-Québec, la FCCQ, la Ville de Trois-Rivières, le Port de Trois-Rivières, Cogeco Connexion, Cogeco Média, Innovation et Développement économique Trois-Rivières et plusieurs autres font aussi partie des bons coups de la Chambre trifluvienne.

Finalement, Marco Champagne a relevé comme fait saillant le dossier du train à grande fréquence. «Les raisons pour lesquelles le TGF doit emprunter les rails trifluviens sont recherchées et démontrées, mais surtout, partagées par plusieurs partenaires. La mobilisation se fait bien sentir et le milieu politique s’avère très sensible au dossier. C’est avec intérêt que nous avons choisi de partager notre appui à Innovation et Développement économique Trois-Rivières pour la réfection de l’aérogare, ainsi qu’au Port de Trois-Rivières pour le développement de la bande riveraine de CAP sur 2030. Ces volets ont permis à la Chambre de rayonner et j’en suis bien fier», a-t-il conclu.