Jeunes volontaires recherchés dans Nicolet-Bécancour

Marc Rochette
Marc Rochette
Le Nouvelliste
NICOLET — Un nouveau projet de volontariat voit le jour à Nicolet-Bécancour. En partenariat avec Les Offices jeunesse internationaux du Québec (LOJIQ), le Carrefour jeunesse-emploi comté Nicolet-Bécancour (CJE) souhaite mettre en valeur les attraits touristiques, entreprises et projets du comté Nicolet-Bécancour. C’est par l’entremise de capsules vidéo, montage photo et rédaction d’articles de blogue que le tout se fera.

Le nouveau mandat de volontariat offrira l’occasion à trois jeunes adultes de mettre en valeur le comté Nicolet-Bécancour, et ce, selon leur propre point de vue, par des jeunes, pour des jeunes. En effet, ils auront l’occasion de découvrir la région sous un nouvel angle et de faire connaître celle-ci à des gens d’ici et d’ailleurs.

Le résultat ultime du projet est d’attirer les jeunes familles, les couples ou les chercheurs d’emploi à venir s’établir dans la région, en mettant de l’avant les atouts de celle-ci. Le projet permettra aux jeunes volontaires d’acquérir de l’expérience dans la rédaction, en plus de laisser libre cours à leur créativité par la captation de capsules vidéo et de photos.

«C’est vraiment une belle occasion pour les jeunes adultes qui aiment la région de pouvoir la faire rayonner. En plus de développer un réseau de contacts, bonifier leur CV ou simplement utiliser leur créativité, les participants recevront une allocation pour leur implication en fonction du nombre d’heures qu’ils désirent s’impliquer. L’horaire sera aussi en fonction de leurs disponibilités», explique Sonia Goulet-Lacasse, agente de projets en entrepreneuriat jeunesse, bénévolat et volontariat au Carrefour jeunesse-emploi comté Nicolet-Bécancour.

L’OJIQ et le CJE sont actuellement à la recherche de trois jeunes âgés de 18 à 35 ans, passionnés des communications, de la vidéo ou la photo pour la réalisation du projet. Le mandat est prévu à compter du 7 septembre et s’échelonnera jusqu’au 27 novembre. Une compensation financière sera aussi offerte selon le nombre d’heures travaillées par semaine sur le projet. Pour plus de détails et l’inscription, on se rend sur le site de L’OJIQ.