Jean-Martin Aussant

Jean-Martin Aussant se joint à la Guilde des développeurs de jeux vidéo

Jean-Martin Aussant affirme avoir «libéré Paris, Berlin et Moscou à plusieurs reprises» devant son écran à titre de joueur passionné de jeux vidéo historiques de guerre.

L'ex-politicien renoue maintenant avec l'industrie ludique à titre de nouveau directeur général de la Guilde des développeurs de jeux vidéo indépendants du Québec.

Selon le communiqué diffusé par la coopérative, son mandat consiste à consolider les acquis de l'organisation sur le plan national et international, démocratiser le jeu vidéo indépendant et veiller à la pérennité de l'industrie.

De l'avis de M. Aussant, ce secteur représente un fleuron de l'économie québécoise, alors que la province fait partie des principales plaques tournantes mondiales dans le domaine.

L'ex-député du Parti québécois et fondateur du parti Option nationale, aujourd'hui fusionné avec Québec solidaire, dit avoir découvert la guilde alors qu'il occupait les fonctions de directeur général du chantier d'économie sociale.

L'esprit coopératif de l'organisation, qui permet d'offrir des services communs aux développeurs, fait aussi partie des raisons qui l'ont convaincu de s'y joindre.

«La guilde a déjà fait un travail formidable depuis sa fondation, moi je suis bien heureux de venir collaborer à élargir les services, les solidifier et structurer certaines choses pour l'avenir», a-t-il commenté en entrevue téléphonique.

Jean-Martin Aussant qualifie l'industrie du jeu vidéo de secteur d'avenir, bien qu'il soit déjà bien établi.

«Je connais l'industrie comme client, comme joueur, et je connais le portrait économique de l'industrie, mais j'ai hâte d'en apprendre plus», ajoute-t-il.

Parmi ses objectifs, il souhaite faire croître le volet événementiel de la guilde ainsi que bonifier et enrichir les services.

Selon la liste des membres disponible sur le site internet de la guilde, elle compte plus de 160 entreprises indépendantes qui gravitent dans l'industrie du jeu vidéo.