Dans l’ordre habituel, on retrouve le ministre Stéphane Billette, les dirigeants de Go-Élan, Steve Couture et Carolyne Gagné, le maire de Bécancour, Jean-Guy Dubois, et le député de Nicolet-Bécancour, Donald Martel.

Inclure l’électronique aux jeux extérieurs

Bécancour — Inclure l’électronique aux jeux extérieurs. Voilà ce que permettra la contribution financière de 197 500 $ accordée par le gouvernement du Québec à l’entreprise Go-Élan de Bécancour. Provenant du Fonds de diversification économique du Centre‑du‑Québec et de la Mauricie, ce montant favorisera la réalisation de la première phase d’un projet d’investissement évaluée à 395 000 $.

L’initiative vise la conception d’une nouvelle structure de jeux extérieurs, qui incorporera un jeu électronique également mis au point par l’entreprise et destiné aux marchés québécois et internationaux. Elle permettra également la création de cinq emplois dans la région du Centre‑du‑Québec.

C’est le ministre délégué aux Petites et Moyennes Entreprises, à l’Allègement réglementaire et au Développement économique régional, Stéphane Billette, qui en a fait l’annonce vendredi à l’hôtel de ville de Bécancour.

«La croissance des PME québécoises, notamment celles du Centre‑du‑Québec, est l’une des priorités de notre gouvernement. À ce titre, nous déployons tous les efforts nécessaires, entre autres, par l’entremise du Fonds de diversification économique du Centre‑du‑Québec et de la Mauricie, pour appuyer les entrepreneurs dans la réalisation de projets contribuant au dynamisme de nos régions. Le soutien accordé à l’entreprise Atelier Go‑Élan témoigne d’ailleurs du bien-fondé de notre stratégie. C’est pourquoi nous sommes heureux de participer à la réussite de cette entreprise», a-t-il commenté.

Fondée en 1985, l’entreprise Atelier Go-Élan conçoit et fabrique des équipements de jeux extérieurs destinés à des parcs publics, à des cours d’école et à des centres de la petite enfance.

«La mission de l’Atelier Go-Élan, c’est de provoquer des rires et des moments mémorables, et de réinventer le jeu. Alors pourquoi ne pas le faire en encourageant un mode de vie actif et en s’inspirant de la passion de nos jeunes pour l’univers du jeu vidéo? Nous sommes fiers de pouvoir compter sur l’appui du gouvernement du Québec pour entreprendre cette étape importante dans le développement de notre entreprise et, surtout, de mettre à profit l’innovation et la créativité québécoises pour permettre le rayonnement et la découverte d’UGO, notre petit dernier», a déclaré Carolyne Gagné, présidente de l’Atelier Go-Élan.

Celle-ci a d’ailleurs décrit UGO comme étant «la naissance d’un rêve depuis plusieurs années» tout en parlant de cette volonté de sortir des sentiers battus.

Par voie de communiqué, la ministre de l’Économie, de la Science et de l’Innovation, Dominique Anglade, a souligné que l’innovation et l’intégration de technologies numériques sont de puissants leviers qui permettent la modernisation de la société québécoise et son virage vers une économie du 21e siècle.

«Le savoir‑faire, la créativité et les idées novatrices des entreprises québécoises qui, comme l’Atelier Go‑Élan, conçoivent et fabriquent des produits avant‑gardistes permettent au Québec de se hisser parmi les sociétés numériques les plus innovantes et dynamiques du monde», a-t-elle fait remarquer.

«Depuis plus de trente ans, l’Atelier Go-Élan contribue à la vitalité économique du Centre‑du‑Québec. En effet, son expertise dans le domaine de la fabrication d’équipements de jeux extérieurs novateurs est reconnue, tout comme son souci du développement durable régional. Nous sommes donc fiers de l’aider à concrétiser son projet intégrant le jeu vidéo aux activités extérieures, lequel aura assurément des retombées considérables en ce qui a trait à la création de richesse et d’emplois de qualité», a conclu le ministre responsable du Centre-du-Québec, Laurent Lessard, également par voie de communiqué.