On reconnaît sur la photo Mario De Tilly , directeur général d’IDE Trois-Rivières, Hugues Doucet, directeur du bureau de liaison entreprise-université à l’UQTR, Daniel Milot, directeur général de la Fondation de l’UQTR, et Sébastien Charles, vice-recteur à la recherche et au développement de l’UQTR.

IDE-UQTR: un partenariat pour stimuler l’innovation

TROIS-RIVIÈRES — L’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR) et Innovation et développement économique (IDE)Trois-Rivières, par le biais de son district entrepreneurial innovant d’Open Trois-Rivières, s’associent afin de stimuler l’innovation et favoriser la création d’entreprises.

«Trois-Rivières a la chance d’être une ville universitaire», affirme le directeur général d’IDE Trois-Rivières, Mario De Tilly.

Ce partenariat entre IDE Trois-Rivières et l’UQTR entraîne la réalisation de trois projets, soit la création de la Coop Innovation, des appuis au démarrage de jeunes entreprises (start-ups) ainsi que l’appel de projets innovants. IDE Trois-Rivières investit 150 000 $ pour la réalisation de ces projets et espère par la suite investir de 150 000 $ à 200 000 $ annuellement lors des cinq prochaines années pour poursuivre le développement de ces initiatives.

À compter de mars prochain, la Coop innovation sera officiellement formée et gérée par des étudiants universitaires qui évolueront sous la supervision du Carrefour d’entrepreneuriat et d’innovation de l’UQTR. «Cette coop aura comme mandat de répondre aux besoins identifiés par des entreprises en identifiant des pistes de solutions et des défis au sein même de ces entreprises», explique Mario De Tilly qui précise que ce projet vise le développement des compétences entrepreneuriales des étudiants. «L’objectif ultime est la rétention de main-d’œuvre qualifiée.»

Le deuxième volet de ce partenariat est l’appui aux start-ups qui émerge de l’UQTR. Celles-ci pourraient bénéficier d’un hébergement gratuit pour un an au sein de l’Incubateur d’Open Trois-Rivières ainsi qu’une bourse de 5000 $. Cet accompagnement pour favoriser l’émergence de jeunes entreprises s’inspire des pratiques du Centre d’entrepreneuriat Alphonse-Desjardins de Shawinigan.

«Cet appui favorisera l’émergence de start-ups possédant des connaissances spécialisées qui dynamisera notre écosystème d’incubation et maximisera les chances de réussite de jeunes entrepreneurs», mentionne Mario De Tilly.

L’association entre le bras de développement économique de Trois-Rivières et l’UQTR comporte aussi un volet sur l’appel de projets innovants. Les entreprises de Trois-Rivières seront appelées à poser leur candidature dans le cadre d’un appel de projets «afin de recevoir du financement pour leurs projets innovants». Certains secteurs seront particulièrement ciblés, comme ceux des bioprocédés industriels ou des technologies des communications ou des technologies innovantes. Ce programme est un incitatif qui pourrait favoriser l’implantation de nouvelles entreprises.

Le vice-recteur à la recherche et au développement de l’UQTR, Sébastien Charles, soutient de son côté qu’un des rôles de l’université «est de faire de Trois-Rivières une ville innovante» et de favoriser la vitalité de son milieu économique. «Cette vitalité s’est traduite depuis dix ans par plus de 1000 projets de recherches en partenariat qui ont été financés et réalisés pour le compte d’entreprises de la région, mais aussi pour le compte d’entreprise du Canada et de l’international», explique M. Charles qui mentionne que l’UQTR veut contribuer au succès du district entrepreneurial d’IDE Trois-Rivières.

«L’UQTR conjointement avec IDE Trois-Rivières pourra ainsi contribuer à répondre aux besoins de sa communauté d’affaires et participer activement à son virage technologique et démographique.»

Par ailleurs, la Fondation de l’UQTR crée une nouvelle bourse destinée aux étudiants entrepreneurs. Au cours des cinq prochaines années, deux bourses de 5000 $ seront ainsi offertes pour des projets de création d’entreprises étudiantes.