Le directeur général d’Innovation et Développement économique Trois-Rivières, Mario De Tilly, et le président du conseil d’administration, Yves Lacroix ont dressé le bilan de l’année 2018.

IDÉ TR: 476 M $ investis pour 1386 emplois en 2018

TROIS-RIVIÈRES — Les gens d’affaires de Trois-Rivières et Bécancour ont investi 476 millions de dollars dans le démarrage ou l’expansion de leur entreprise, ce qui a permis de créer ou maintenir 1386 emplois sur le territoire en 2018: voilà l’un des faits saillants rapportés mardi par la direction d’Innovation et Développement économique (IDE) Trois-Rivières lors de l’assemblée annuelle.

«Depuis que les données sont compilées en 2016, c’est une année record», a-t-on annoncé devant plus de 200 personnes réunies au Cabaret de l’Amphithéâtre Cogeco.

Or, les trois dernières années ont été exceptionnelles côté croissance économique, entraînant la création ou le maintien de 3385 emplois, des données compilées lors des visites industrielles réalisées par l’équipe d’IDE Trois-Rivières. Le taux de chômage a connu une baisse conséquente, passant de 7 % en 2016 à 5 % en 2018.

Et, a-t-on fait remarquer, les entrepreneurs trifluviens sont optimistes quant à leur avenir, l’ayant exprimé ouvertement lorsqu’ils ont été sondés par la Fédération canadienne de l’entreprise indépendante, qui a dévoilé au début du mois son rapport 2018, Les collectivités entrepreneuriales. La ville fait particulièrement bonne figure dans la catégorie d’indicateurs reliés aux perspectives entrepreneuriales, où elle obtient la meilleure note au Canada parmi les grandes villes.

L’équipe de commissaires industriels d’IDE Trois-Rivières a été particulièrement occupée cette année, étant engagée dans l’avancement de 247 projets. L’organisme a accordé 1,64 million de dollars en aide financière à des entreprises, ce qui a permis la création ou le maintien de 400 emplois. Parmi les bons coups, on n’a pu passer sous silence les succès de la trousse d’accueil visant à attirer de nouvelles places d’affaires au centre-ville de Trois-Rivières, qui a contribué à la création de 59 nouveaux emplois, en plus de combler près de 30 000 pieds carrés d’espaces vacants.

Élément majeur de son plan stratégique 2016-2020, la phase 2 de la Stratégie immobilière élaborée par IDE Trois-Rivières a connu un lancement fulgurant en 2018, alors que le portfolio est passé de cinq à dix bâtiments, un nombre qui devrait atteindre 15 d’ici 2020 avec, entre autres, l’acquisition de la bâtisse qui abritait le Bistro-Brasserie Les Soeurs Grises. On y installerait le bureau d’information touristique.

Pas moins de 361 personnes travaillent dans les 58 entreprises hébergées dans l’un ou l’autre des édifices appartenant à l’organisme, générant des investissements de 70 millions de dollars en équipements seulement.

À l’aéroport de Trois-Rivières, l’équipe a été particulièrement occupée au cours de l’année 2018, avec plus de 26 630 mouvements d’avion, une augmentation de 40 % par rapport à l’année précédente. «Et ça commence à sentir bon pour le projet d’une nouvelle aérogare», a lancé le directeur général d’IDE Trois-Rivières, Mario De Tilly.

L’industrie touristique connaît également un essor qui ne semble pas s’essouffler alors que plusieurs ont connu des records au tourniquet. Le positionnement de la ville comme une destination incontournable au Québec est d’ailleurs une tendance lourde. Le tourisme d’affaires a connu également une excellente année, avec des retombées économiques de 2,5 millions de dollars et l’ouverture du nouveau Centre d’événements et de congrès inter@ctifs.

IDE Trois-Rivières a profité de son assemblée publique pour souligner l’audace de la soixantaine d’entrepreneurs qui ont démarré leur entreprise en territoire trifluvien en 2018. Cinq d’entre elles se sont d’ailleurs démarquées particulièrement au cours de la dernière année, soit la Distillerie Wabasso, Elenco Réseau construction et Aqua-Flo inspections, qui ont terminé respectivement première, deuxième et troisième au concours entrepreneurial Vise dans le mille!, de même que Citron Rose et le Maltraiteur, qui étaient finalistes.

Par ailleurs, Trois-Rivières a franchi une étape de plus dans le cadre de sa stratégie de marketing territorial en proposant à ses entreprises et à ses partenaires de s’afficher fièrement TRès Trois-Rivières. Un coffre à outils contenant les sceaux de qualité est maintenant disponible au www.tres3r.com, permettant à chacun d’afficher ses couleurs.

Enfin, dévoilé officiellement en 2018, le district entrepreneurial innovant Open Trois-Rivières fera beaucoup parler de lui cette année, alors qu’une toute nouvelle équipe s’active actuellement à son déploiement.

Le lancement des activités du district aura lieu le 14 juin prochain lors de la première journée-conférence d’Open, au Centre d’événements et de congrès inter@ctifs de Trois-Rivières.

Finalement, l’équipe d’IDE Trois-Rivières entame une grande démarche de planification stratégique au cours de laquelle seront consultés les différents acteurs des milieux politiques et économiques, en plus des citoyens.

Lancée en 2016, la Stratégie d’accélération du développement économique à Trois-Rivières a déjà été complétée en quasi-totalité, deux ans avant l’échéance de 2020.

«C’est l’occasion de nous questionner sur nos façons de faire et de définir de nouvelles orientations afin de mieux aider nos PME et être attrayants pour de futurs investisseurs. Nous souhaitons porter une attention particulière aux enjeux de développement durable et d’économie circulaire, qui teinteront nécessairement l’ensemble de notre nouveau plan stratégique», a conclu le président du conseil d’administration d’IDE Trois-Rivières, Yves Lacroix.