À l'avant: Yves Paris, président de l'APCHQ, avec Denis Marcoux (Desjardins), Marc-André Lebel (Pierre Naud), Daniel Piché (Du Proprio) et Michel Normandin (Barrette Structural).

Grande tournée des maisons neuves: plus petites et plus épurées

La 17e Grande tournée des maisons neuves de l'APCHQ de la Mauricie sera l'occasion de constater que la tendance des maisons au décor plus épuré a toujours la cote auprès des acheteurs qui sont nombreux à rechercher des maisons de taille plus modeste.
Quelque 22 entrepreneurs en construction de la Mauricie et du Centre-du-Québec prendront part à cette activité qui se déroulera les 18, 19, 25 et 26 février. Les nouveaux modèles de maison font beaucoup de place au bois, à la pierre et à l'acier. Les jumelés et condos sont toujours très prisés.
«Il y a un marché pour la grosse maison. Mais le volume est dans le jumelé et le condo. Avec le resserrement des règles d'emprunt, les gens qui visaient une maison de 200 000 $ ou de 300 000 $ y vont plus modestement», raconte Maxime Rodrigue, directeur général de l'Association des professionnels de la construction et de l'habitation du Québec, section Mauricie-Lanaudière.
Cette mode des maisons aux dimensions plus modestes est toutefois en vigueur depuis quelques années et M. Rodrigue sait très bien pourquoi.
«Aujourd'hui, les couples travaillent. Mais ils veulent aussi sortir, avoir du plaisir, voyager.»
Selon les prévisions de l'APCHQ, entre 500 et 600 unités d'habitation devraient être construites cette année. La région a déjà connu des années de plus de 1000 unités construites, mais la vague des résidences pour aînés avait dopé fortement les statistiques.
«Les jeunes familles veulent encore avoir quelque chose à eux, ajoute M. Rodrigue. Et ils veulent quelque chose de beau.»
Quelque 47 maisons modèles pourront être visitées dans différents secteurs de Trois-Rivières, de Shawinigan, de Bécancour et de Notre-Dame-du-Mont-Carmel. Les constructeurs rivalisent de professionnalisme pour proposer un produit de qualité, un élément souligné par le président de l'APCHQ régionale, Yves Paris.
«Ce sont des compétiteurs qui se mettent ensemble pour créer un projet (la Grande tournée). La compétition nous force à devenir meilleur. Les gens viennent nous voir car ils cherchent des idées de rénovation, de construction, et ils cherchent aussi des gens de confiance. On a besoin d'entrepreneurs de confiance. On construit des maisons, des rues, des villes. Mais on construit surtout des chez-soi.»