Énergie Saguenay a perdu l’investisseur de premier ordre dont l’appui était déterminant pour aller de l’avant avec le projet de GNL Québec, désormais sérieusement compromis.

GNL Québec en péril

(Québec) Déjà le ralentissement économique international n’augurait rien de bon. Mais les frictions avec les autochtones d’un bout à l’autre du pays ont scellé le sort du projet : Énergie Saguenay a perdu l’investisseur de premier ordre dont l’appui était déterminant pour aller de l’avant avec le projet de GNL Québec, désormais sérieusement compromis.

Selon les informations obtenues par La Presse, des éléments qui circulent en coulisse au gouvernement fédéral de même qu’à Québec, la direction du projet québécois a, la semaine dernière, indiqué aux deux ordres de gouvernement que l’important investisseur qui devait permettre la concrétisation du projet venait de se désister.

La nouvelle n’avait jamais été révélée, mais depuis des mois, Énergie Saguenay pensait pouvoir miser sur l’appui du gigantesque fonds Berkshire Hathaway, dont le patron, Warren Buffett, a accumulé une fortune de 81 milliards. La confirmation du partenariat devait être rendue publique fin février, mais, la semaine dernière, Jim F. Illich, président du conseil d’administration d’Énergie Saguenay, passait un coup de fil à Ottawa et à Québec pour les prévenir que leur investisseur s’était désisté.

Pour lire la suite du texte: GNL Québec en péril