Le directeur général de PTI Solutions, Jean Bissonnette.
Le directeur général de PTI Solutions, Jean Bissonnette.

Gérer des inventaires... par magasins satellites!

Trois-Rivières — Elles ressemblent à de simples machines distributrices. Pourtant, au lieu d’offrir croustilles et boissons gazeuses, les magasins satellites de l’entreprise PTI Solutions contiennent plutôt des articles de santé-sécurité ou de l’outillage. Le but? Permettre à ses utilisateurs de réaliser de bonnes économies par rapport à la gestion de ses fournitures internes.

«Nous avons pour mission d’améliorer les processus entourant la gestion des inventaires dans les entreprises manufacturières. On veut réduire les inventaires et diminuer le coût de chaque transaction en gérant en temps réel les utilisations et les niveaux de stocks», explique le directeur général, Jean Bissonnette.


« «Nous avons pour mission d’améliorer les processus entourant la gestion des inventaires dans les entreprises manufacturières. On veut réduire les inventaires et diminuer le coût de chaque transaction en gérant en temps réel les utilisations et les niveaux de stocks» »
Jean Bissonnette, directeur général

«Dans les faits, on réduit la consommation d’items et de différents articles par les employés d’au moins 25 % après notre implantation. Et on réduit d’environ 50 % les frais fixes qui sont rattachés à ça, soit les commandes, la prise d’inventaire et le recevoir des articles», renchérit-il.

Selon lui, l’implantation des systèmes de PTI Solutions donne habituellement un retour sur l’investissement inférieur à un an, «ce qui est très bon».

Sa clientèle est constituée d’entreprises manufacturières et de service qui ont 30 employés et plus. «Ça va des PME locales à des grands de ce monde comme Kruger, Alcoa, Rio Tinto, Pratt & Whitney. On a des grands groupes comme ça qui nous font confiance, mais on a aussi des PME», tient-il à souligner.

Et la sous-traitance fait partie du modèle d’affaires. «On a des compagnies locales qui font notre métal, de l’informatique, du sablage de nos équipements», précise M. Bissonnette.

Avant la pandémie, PTI Solutions affichait une croissance annuelle de 40 % et ce, au cours des dernières années. «Au mois d’avril, on a livré 30 % de notre chiffre d’affaires mensuel habituel, au mois de mai, on va livrer 60 % et en juin, on s’attend à 80 %. Ça reprend quand même assez vite. On n’a pas été fermé complètement à cause de la nature de nos activités et des clients comme Alcoa et Kruger qui nous ont demandé de rester ouvert. On faisait partie des services essentiels, mais à effectifs réduits», décrit-il.

Dans le contexte de la COVID-19, celui-ci reconnaît que ses produits pourraient être utiles dans le réseau de la santé pour distribuer, entre autres, masques et gants.

« C’est sûr que ça pourrait s’appliquer partout pour distribuer sur les étages. Ça donnerait une traçabilité totale de chacune des utilisations, savoir qui a pris quoi, en quelle quantité. On évite les abus, le gaspillage et quand les minimums sont atteints, il y a un courriel qui est envoyé avec un rapport d’inventaire pour dire: attention, telle unité, dans telle aile, de tel hôpital a besoin d’être réapprovisionnée avec quelle quantité», donne-t-il comme exemple.

Par contre, ce n’est pas un marché que PTI Solutions touchait de toute façon avant la crise pandémique, et ce, par choix. «En plus de gérer une forte croissance, on a investi beaucoup depuis deux ans, soit 25 % de nos revenus totaux en recherche et développement pour se préparer à l’industrie 4.0 et à transférer tous nos logiciels sur le web, qui sont maintenant sur l’infonuage», a fait savoir M. Bissonnette.

Et malgré le ralentissement des deux derniers mois, les dirigeants lancent une autre ronde d’investissements en R & D en 2020. « On est condamné à s’améliorer et à avancer. Si tu restes sur place, tu recules», affirme-t-il.

Alors que l’industrie manufacturière doit composer avec son lot de défis économiques dans le présent contexte, PTI Solutions est justement «une partie de la solution au niveau de l’amélioration de l’efficacité des usines car ce qu’on fait, ça rentre directement dans la réduction de coûts».

«J’ai monté un programme pour vendre direct aux entreprises de la région pour leur faire bénéficier, à coût réduit, de nos solutions», a annoncé fièrement M. Bissonnette.

Une offensive régionale qui survient au moment même où la presque totalité des quelque 300 projets réalisés l’an passé au Canada l’ont été à l’extérieur de la région.

«Nul n’est prophète en son pays», fait-il remarquer, alors que sur les 340 entreprises manufacturières de 30 employés et plus répertoriées en Mauricie et au Centre-du-Québec, «je dois être présent dans une quinzaine au maximum».

«On garde le cap, on est très proactif au niveau commercial, on a monté des programmes spéciaux dans plusieurs domaines et je suis en train de monter, avec Innovation et Développement économique Trois-Rivières et les Manufacturiers de la Mauricie et du Centre-du-Québec, un programme spécial pour les entreprises de la région», a conclu M. Bissonnette.

PTI Solutions en chiffres

12

employés

40

taux de croissance annuel en pourcentage