Geneviève Racine

Geneviève Racine prend les commandes de la CCIS

SHAWINIGAN — À compter de lundi, Geneviève Racine deviendra officiellement la directrice générale en titre de la Chambre de commerce et d’industrie de Shawinigan. Elle prend ainsi la relève de Jacinthe Béland, arrivée en poste en octobre 2017 et en arrêt de travail depuis le printemps. Son contrat n’a pas été renouvelé.

Mme Racine assumait l’intérim depuis quelques mois, partageant son temps avec les derniers balbutiements du Réseau national des pôles régionaux d’innovation. Son expérience de neuf ans à la direction générale de la Chambre de commerce de Mékinac a été accueilli comme une bénédiction pendant ces moments d’incertitude à la CCIS.

Le président de l’organisme, Stéphane Gignac, avoue que le conseil d’administration n’a pas voulu se lancer dans un nouveau processus d’appel de candidatures après avoir appris que Mme Béland ne souhaitait pas renouveler son contrat. Pour lui, il était évident que Mme Racine devenait la personne tout désignée pour ce poste.

«Ça allait de soi», explique-t-il. «Avec l’été qu’elle a fait à l’intérim, tous les membres du conseil d’administration ont vu le travail accompli. Nous avons décidé de lui offrir le poste directement.»

Mme Racine se retrouve ainsi en terrain connu, après un court passage au RNPRI.

«Les circonstances ont fait que j’ai eu cette belle proposition», explique-t-elle. «J’aime les gens, j’aime la communauté d’affaires, j’aime ce travail. Pour moi, ça allait de soi de poursuivre dans cette lancée. Shawinigan, c’est une autre réalité, alors c’est comme un nouveau défi par rapport à la chambre de Mékinac.»

Comme elle a été étroitement associée à l’élaboration du calendrier 2019-2020, Mme Racine n’arrive pas en terrain inconnu. Son énergie sera particulièrement investie dans la préparation du Gala Distinction Desjardins, la plus importante activité de la CCIS, le 1er novembre à Espace Shawinigan.

«La programmation a été faite pendant l’été et j’y ai pris part», rappelle-t-elle. «Nous sommes maintenant dans l’action! On doit aussi travailler à l’embauche d’une deuxième ressource. Ça fait partie des priorités, avant le gala.»

En effet, en plus du départ de Mme Béland, la CCIS a dû encaisser celui de Stéphanie Gamache au cours des dernières semaines, elle qui agissait à titre de responsable des communications et des événements. Elle a été engagée par Culture Shawinigan, comme coordonnatrice à la médiation culturelle.

Précisons que Mme Racine devient la sixième personne à assumer la direction générale de la CCIS depuis huit ans.