Le promoteur François Veillette sort de sa retraite et se lance dans la réalisation d’un projet d’hôtel exotique à Trois-Rivières.
Le promoteur François Veillette sort de sa retraite et se lance dans la réalisation d’un projet d’hôtel exotique à Trois-Rivières.

François Veillette rêve d’un hôtel de style exotique de 14 M$ à Trois-Rivières

Mathieu Lamothe
Mathieu Lamothe
Le Nouvelliste
Trois-Rivières – Le coloré et jadis controversé promoteur François Veillette sort de sa retraite et se lance dans la réalisation d’un projet d’hôtel exotique à Trois-Rivières, le El Franco Hôtel, qui nécessitera un investissement de 14 millions de dollars.

Lors du dévoilement du projet, mardi avant-midi, l’ancien entrepreneur en construction qui a fait les manchettes plus souvent qu’à son tour il y a une dizaine d’années, notamment en raison de conflits avec la Commission de la construction du Québec, a indiqué que son projet s’inspire d’établissement du genre à South Beach en Floride.

«Je veux qu’on s’y sente en vacances. Ça fait 35 ans que j’ai commencé dans l’immobilier. J’ai construit au cours de ma carrière 1847 unités de condos, entre 1985 et 2012. Le El Franco Hôtel, c’est le fruit de tout ça. J’appartiens à une famille de construction de grand-père à petit-fils. On a ça dans le sang. Ça sera comme un match du Super Bowl pour moi», a-t-il déclaré.

Le nouvel édifice, que M. Veillette veut construire sur un terrain situé à l’intersection des boulevards Jean-XXIII et des Récollets, comprendra notamment des unités de condos, une salle de spectacles et d’événements, une piscine intérieure avec un restaurant-bar ainsi que des palmiers géants et un héliport sur le toit, qui sera d’ailleurs écologique.

Des 88 unités de condos, le promoteur espère en vendre la moitié à des particuliers. Les unités du second bloc seront accessibles en location à court terme. Toutes les unités seront de style studio et 3 1/2 avec cuisine et balcon.

L’ouverture est prévue pour août 2021. Les travaux devraient se mettre en branle en décembre prochain. Le promoteur n’a cependant pas encore obtenu l’autorisation de la Ville pour aller de l’avant. Le projet sera soumis au comité consultatif d’urbanisme (CCU) de la Ville le 19 juin prochain.

La construction du complexe a été confiée à un entrepreneur général de la région, dont l’identité sera dévoilée prochainement.

Le promoteur veut construire son hôtel sur un terrain situé à l’intersection des boulevards Jean-XXIII et des Récollets.

Un hôtel anti-pandémie

Inspiré par la situation actuelle, le promoteur a repensé son projet pour être à l’avant-garde si une nouvelle pandémie frappe.

«Le complexe hôtelier aura la particularité d’être adapté aux pandémies. Toutes les unités, incluant les parties commerciales, seront dotées d’un système de décontamination à l’ozone via un plan d’évacuation bien précis. La décontamination complète du complexe ne prendra que trois heures. De plus, la salle de spectacles et d’événements sera conçue pour être transformée rapidement en hôpital de fortune en cas de catastrophe majeure», a-t-il expliqué.

Par ailleurs, la conception des plans a été confiée à l’équipe de l’architecte trifluvien Michel Pellerin.

Des artistes internationaux?

La salle de rassemblement pourra accueillir 320 personnes en formule banquet ou 650 personnes en formule mixte pour les spectacles. Le promoteur, qui s’est expatrié à Cuba pendant quelques années et où il y a trouvé l’amour, espère y attirer des artistes latinos de calibre international et soutient être déjà en discussion avec plusieurs afin qu’ils viennent se produire à Trois-Rivières un jour.

«On a déjà réglé notre spectacle d’ouverture avec un groupe qui a 1,2 milliard de vues sur YouTube», lance M. Veillette.