La commissaire industrielle chez IDE Trois-Rivières, Marie-Line Savard, et la directrice générale et artistique d’Atelier Silex, Anne-Marie Lavigne, où a eu lieu le dévoilement des sept projets structurants.

Fonds de développement des territoires: sept projets structurants retenus

Trois-Rivières — Sept projets qui auront des retombées positives dans la communauté trifluvienne recevront un appui financier d’Innovation et Développement économique (IDE) Trois-Rivières, et plus précisément du Fonds de développement des territoires (FDT) – Volet Projets structurants.

L’organisme de développement économique a dévoilé jeudi comment seront distribués les 125 000 $ alloués en subventions en 2019 dans le cadre de ce Fonds. Les sept projets soutenus entraîneront des investissements directs de 304 000 $, la mise sur pied de deux nouvelles coopératives et la création de huit emplois.

Le dévoilement se tenait à l’Atelier Silex, qui a présenté l’un des projets retenus cette année, soit l’achat d’une machine de coupe contrôlée par ordinateur. Cette acquisition s’ancre dans le positionnement de l’Atelier Silex comme une entreprise d’économie sociale offrant aux clientèles créatives de Trois-Rivières et de la Mauricie des espaces, des outils et des services spécialisés en fabrication. Le projet proposé rendra accessible pour la première fois cette technologie de fabrication à cette clientèle en dehors des grands centres urbains.

Pour sa part, la Coop Le 507 est un projet d’entrepreneuriat collectif qui unit des amis entrepreneurs autour d’un projet commun structurant pour chacun. Située au 507, rue Saint-Georges, au centre-ville de Trois-Rivières, la Coop Le 507 est née du désir de créer un lieu pour que les créateurs de la relève ainsi que les jeunes travailleurs autonomes puissent s’épanouir dans un espace de travail collaboratif, propice à la création, aux rencontres et au partage de connaissances.

Par ailleurs, afin de mener à bien le projet de Fabrique de théâtre insolite, les Sages Fous se dotent d’une direction administrative pour accompagner la réalisation du projet estimé à 5,5 millions de dollars. La Fabrique constituera le premier pôle international de création et de diffusion en théâtre visuel, en théâtre d’objets et en arts de la marionnette au Canada. Ce projet transformera le majestueux site patrimonial des Récollets-de-Trois-Rivières par la rénovation de l’ensemble architectural comprenant l’église St.James, son presbytère et la salle paroissiale attenante. L’installation d’équipements spécialisés en un équipement culturel unique t rayonner Trois-Rivières au Québec et à l’étranger.

Quant au projet L’art de briser l’isolement, il s’agit d’une initiative de l’organisme à but non lucratif Des livres et des réfugié-e-s, en partenariat avec le Service d’accueil des nouveaux arrivants de Trois-Rivières, le Laboratoire sur les récits du soi mobile de l’Université de Montréal et l’École de français du Cégep de Trois-Rivières. Le projet a pour objectif de doter Trois-Rivières d’un espace de création interactif, inclusif et collaboratif visant à briser l’isolement chez les personnes immigrantes.

Pour sa part, la coopérative de solidarité GYM centre-ville offrira des installations sportives à ses membres, tant pour les entraînements individuels que de groupe. La clientèle visée: les travailleurs du centre-ville. Ceux-ci auront également accès aux installations sanitaires, pratiques lors d’activités sportives à l’extérieur. La coopérative organisera également des évènements ponctuels comme des courses à pied ainsi que des formations sur l’alimentation.

De son côté, l’organisme Les Artisans bénévoles de la Paix en Mauricie réalisera une étude de faisabilité dans l’objectif de mettre en place un projet de récupération de matériaux de construction pour la revente. La revalorisation des matériaux réduira l’empreinte écologique et permettra aux Trifluviens d’accéder à des matériaux à coût moindre.

Finalement, Patrimoine Trois-Rivières développera du matériel pédagogique et des outils de communication grâce aux technologies numériques, plus précisément à la géomatique. Dans le cadre de ce projet, il utilisera les cartes anciennes de Trois-Rivières et les superposera aux plans actuels. Il sera donc possible de voir l’évolution de la trame urbaine au cours des années, des données de plus en plus utilisées dans le cadre de grands travaux. Le matériel servira également à la production d’expositions historiques virtuelles.

La Politique de soutien aux projets structurants pour améliorer les milieux de vie a été adoptée par le conseil municipal de la Ville de Trois-Rivières le 14 décembre 2015. Faisant suite à une entente entre le ministère des Affaires municipales et de l’Occupation des territoires et la Ville de Trois-Rivières, la gestion des fonds a été confiée à IDE Trois-Rivières.