Contenu commandité
Entrepreneuriat immigrant: Le Québec pas aussi inclusif qu’on le croit
Affaires
Entrepreneuriat immigrant: Le Québec pas aussi inclusif qu’on le croit
Problèmes de financement, détresse psychologique et difficultés d’accès aux programmes gouvernementaux sont plus importants chez les entrepreneurs immigrants que chez les « natifs », révèle une étude obtenue en primeur.
Partager
«En tant que femme noire immigrante, j’avais tout pour être à contre-courant»

Affaires

«En tant que femme noire immigrante, j’avais tout pour être à contre-courant»

Jonathan Custeau
Jonathan Custeau
Les Coops de l'information
Article réservé aux abonnés
« En tant que femme noire immigrante, j’avais tout pour être à contre-courant. Je n’ai jamais réussi à avoir du financement, même quand les organismes sont censés aider à l’inclusion. » Pour lancer son entreprise de cosmétiques, Muriel Koucoï, originaire du Bénin, s’est butée à des organisations qui lui demandaient de s’associer à un homme ou à une personne connue pour obtenir du financement.
Entrepreneuriat immigrant: Le Québec pas aussi inclusif qu’on le croit

Affaires

Entrepreneuriat immigrant: Le Québec pas aussi inclusif qu’on le croit

Jonathan Custeau
Jonathan Custeau
Les Coops de l'information
Article réservé aux abonnés
« Même si le système québécois semble égalitaire et inclusif, ce n’est pas le cas dans les faits », conclut une étude sur l’entrepreneuriat immigrant menée par HEC Montréal. Problèmes de financement, détresse psychologique et difficultés d’accès aux programmes gouvernementaux sont plus importants chez les entrepreneurs immigrants que chez les « natifs ».