Christian Lalande, président du Syndicat des Métallos, Section locale 9356 et Yves Lacroix, président-directeur général de FAB 3R.

Entente de six ans chez FAB 3R

TROIS-RIVIÈRES — L’entreprise trifluvienne FAB 3R et le Syndicat des Métallos, Section locale 9356, ont annoncé la signature d’une nouvelle convention collective.

L’entente encadrera les conditions de travail des 110 employés syndiqués de l’entreprise pour les six prochaines années.

«La nouvelle convention collective maintient et bonifie les conditions de travail déjà très avantageuses de nos salariés. De plus, elle nous permet d’avoir une vision à long terme de notre organisation», a commenté Yves Lacroix, président-directeur général de FAB 3R.

«Cette vision nous est importante pour une raison commerciale, car nos clients aiment bien s’assurer que nous avons la paix industrielle pendant un bon moment puisque des projets peuvent se réaliser sur plusieurs années. Elle est également vitale pour notre développement puisque nous annoncerons prochainement des projets d’investissement importants. Pour que ces derniers puissent se concrétiser, nous devions avoir les coudées franches et cela passait par la signature d’une convention collective à long terme», renchérit-il.

«Cette entente nous permet d’assurer une certaine pérennité des emplois de nos membres tout en nous permettant de porter un regard vers le futur et le développement de FAB 3R», a indiqué Christian Lalande, président du Syndicat des Métallos, Section locale 9356.

Les discussions entourant les divers éléments inscrits dans la convention collective 2019-2025 ont débuté en octobre 2018 avant de connaître leur dénouement cinq mois plus tard.

À ce propos, l’entente est entrée en vigueur le 15 mars dernier et s’échelonnera jusqu’au 31 mai 2025.