Le maire de Shawinigan, Michel Angers, et le président du Syndicat des cols blancs, Styve Morand.

Entente de sept ans avec la Ville de Shawinigan

SHAWINIGAN — La Ville de Shawinigan et le Syndicat des cols blancs (CSN) ont conclu une entente de sept ans, soit du 1er janvier 2015 au 31 décembre 2021, pour le renouvellement de la convention collective. Cet accord touche directement quelque 135 employés.

La négociation présentait des enjeux importants. L’entente prévoit notamment une réforme du régime de retraite des employés syndiqués conformément aux paramètres de la Loi 15, la mise en place d’un horaire de travail permettant d’améliorer l’efficacité des services aux citoyens ainsi que des modifications de la protection du revenu en cas de maladie ou d’accident non professionnel.

Les augmentations salariales sont de l’ordre de 2 % pour chacune des quatre premières années du contrat tandis pour que les trois autres, le seuil minimal est aussi fixé à 2 % annuellement, mais avec un ajustement au besoin à l’indice des prix à la consommation.

«Les employés sont une richesse pour toute l’organisation municipale et le conseil est très satisfait de cette entente. Elle permet de revoir le régime de retraite afin d’en assurer la santé financière. Elle offre aussi plus de flexibilité dans l’organisation du travail, ce qui rendra le service aux citoyens encore meilleur», a commenté le maire Michel Angers.

Selon le président du Syndicat des cols blancs, Styve Morand, il s’agit d’un «excellent» contrat de travail, et ce, autant pour ses membres que pour les services rendus à la population.

«C’est dans ce cadre que les employés cols blancs ont accepté de faire des modifications pour permettre à la Ville de récupérer l’augmentation de 2 % consentie en 2015», explique-t-il.

«Ces négociations se sont déroulées dans un climat de respect et de bonne foi. Nous sommes très satisfaits de cette nouvelle entente intervenue», a renchéri en conclusion le directeur du Service des ressources humaines à la Ville de Shawinigan, François Garceau.