La gérante de service à l’Intermarché de Gentilly, Sylvie Toutant, était prête à recevoir les nombreux clients.

Enfin la réouverture!

BÉCANCOUR — Le 21 juillet 2017, l’Intermarché de Gentilly était la proie des flammes, contraignant le commerce à fermer ses portes. Dix mois plus tard, le propriétaire Denis Poulin et son équipe d’une vingtaine de personnes peuvent enfin recevoir une clientèle qui attendait cette réouverture depuis longtemps pour éviter de parcourir une vingtaine de kilomètres afin de s’approvisionner.

Même si jeudi, c’est jour d’ouverture officielle, les premiers clients étaient attendus mercredi lors d’une soirée de préouverture marquée par des dégustations. D’ailleurs, des rabais de cinq dollars étaient remis aux 200 premiers consommateurs.

En entrevue, la gérante Sylvie Toutant disait s’attendre à un bon achalandage alors que le commerce dessert non seulement les citoyens de Gentilly, mais aussi de municipalités environnantes telles que Saint-Pierre-les-Becquets et Sainte-Marie-de-Blandford. Surtout que plus d’une fois, la réouverture fut reportée pour des raisons tantôt d’assurance, tantôt de fournisseurs.

«Je pense que les gens commençaient un peu à désespérer. C’est comme un service essentiel qui manque pendant un bout de temps», a commenté le maire de Bécancour, Jean-Guy Dubois.

Selon lui, «c’est la plus belle nouvelle qui peut arriver, surtout au moment où on annonce de belles choses à Gentilly avec le complexe équestre». «C’est un service essentiel pour une population aussi importante que celle de Gentilly et aussi, pour les environs. Je suis bien content que ça reparte parce qu’on l’a souhaité de tout cœur», a ajouté le premier magistrat.

Lorsque l’incendie s’était déclaré le 21 juillet 2017, une impressionnante équipe d’intervention avait été déployée sur les lieux pour limiter les dégâts. Quand le Service de sécurité incendie de la Ville de Bécancour fut alerté, les pompiers s’étaient préparés au pire, craignant que l’incendie ne prenne de l’ampleur. Trois casernes avaient été appelées et un vaste périmètre de sécurité fut mis en place. Une intervention qui avait mené à la fermeture du boulevard Bécancour, entre les avenues des Hirondelles et des Constellations. Selon certaines sources, le trouble était d’origine électrique.