Diane Cossette, directrice générale du Centre de recherche d’emploi de la Mauricie en compagnie de Julie Dufresne, présidente de l’entreprise emploiretraite.ca.

Emploiretraite.ca en Mauricie

SHAWINIGAN — Le coup de cœur du public du dernier concours québécois Osentreprendre a procédé au lancement officiel de ses activités en Mauricie, lundi matin à Shawinigan. Dorénavant, les personnes âgées de 50 ans et plus et les retraités à la recherche d’un emploi pourront s’exposer sur la plateforme emploiretraite.ca qui, après neuf mois, compte déjà 400 entreprises inscrites et 12 000 candidats.

Julie Dufresne, fondatrice du projet originaire du Saguenay - Lac-Saint-Jean, s’est déplacée chez l’entreprise Shalwin pour expliquer le fonctionnement de ce nouvel outil. Ce manufacturier agit à titre d’ambassadeur régional de ce site web, en compagnie du Groupe Vincent. 

Selon l’Institut de la statistique du Québec, on comptait en Mauricie, en 2016, 82 294 personnes âgées de 55 à 74 ans, comparativement à 59 763 âgées entre 25 et 44 ans. Le premier groupe formait 31 % de la population régionale totale, comparativement à 22 % chez les plus jeunes. Le bassin de travailleurs âgés devient donc intéressant.

Mme Dufresne observe que le prolongement de la vie active devient un enjeu de société, non seulement pour les entreprises à la recherche de main-dœuvre, mais aussi pour des personnes pour qui la retraite ne répond finalement pas aux idées qu’elles s’en faisaient. La plateforme a été lancée officiellement à Montréal en mars dernier, après une réflexion de deux ans.

«Le retour au marché du travail peut être motivé par des raisons financières, parce que la personne n’avait pas un fond de pension suffisant», explique Mme Dufresne. «La personne peut aussi vouloir se tenir mentalement active, s’accomplir ou simplement socialiser.»

Sur le site, les candidats peuvent créer rapidement leur curriculum vitae, ce qui leur permettra de recevoir des alertes d’emplois qui correspondront à leur profil. Ils peuvent également exposer leurs compétences comme aide à domicile, pour des travaux domestiques ou assister des familles. 

Deux types de chercheurs sont privilégiés, soit l’employé actif de 50 ans et plus qui veut se réorienter ou le retraité qui recherche des postes temporaires ou à temps partiel. À noter que l’inscription s’effectue sans frais. Le site est financé par les entreprises qui y adhèrent. Jusqu’ici en Mauricie, seulement une quinzaine d’emplois sont offerts, mais cette annonce visait à vraiment lancer cette plateforme dans la région. Généralement plus mobiles, les travailleurs de cette tranche d’âge peuvent aussi être attirés par des postes qui les intéressent à l’extérieur.

Le Centre de recherche d’emploi de la Mauricie n’a pas hésité à s’associer à cette initiative. L’organisme accompagne déjà des personnes de plus de 50 ans vers le marché du travail; environ la moitié des quelque 700 personnes formées à chaque année se retrouvent dans ce groupe d’âge, précise Diane Cossette, directrice générale du CREM. Le bureau de Shawinigan offre d’ailleurs un service spécialisé pour cette clientèle.

Le maire de Shawinigan, Michel Angers, et le député de Saint-Maurice, Pierre Giguère, se sont aussi déplacés chez Shalwin lundi matin pour appuyer cette initiative. M. Giguère a d’ailleurs profité de l’occasion pour citer son attachée politique, Diane Bergeron, comme exemple de ce que peut apporter à la communauté une personne qui bénéficiait d’une retraite avant qu’il procède à son embauche.