Le 15 mars, les centres de services Desjardins de Leclercville et Sainte-Sophie-de-Lévrard fermeront leurs portes.

Deux fermetures de caisses

Bécancour — Deux centres de services Desjardins vont fermer leurs portes le 15 mars prochain sur la rive sud, soit à Leclercville et Sainte-Sophie-de-Lévrard. Le conseil d’administration de la Caisse Desjardins de Gentilly-Lévrard-Rivière du Chêne a pris cette décision en raison des changements d’habitudes des membres, «qui utilisent de plus en plus de nouveaux moyens pour transiger, se déplaçant ainsi de moins en moins à la Caisse».

À l’heure où 96 % des 3,3 millions de transactions effectuées à la Caisse Desjardins de Gentilly-Lévrard-Rivière du Chêne se font ailleurs qu’au comptoir, les dirigeants n’ont d’autre choix, disent-ils, que de se questionner afin d’ajuster la façon dont la Caisse offre ses services à ses membres.

«Seulement 0,3 % des transactions sont faites au comptoir de Leclercville et 0,4 % au comptoir de Sainte-Sophie-de-Lévrard. Malgré notre présence physique, nos membres utilisent les moyens technologiques mis à leur disposition pour effectuer leurs transactions ou font affaire dans les autres centres de services de la Caisse lors de leurs déplacements», explique la présidente du conseil d’administration, Diane Tétreault.

À la Caisse, entre 2013 et 2018, on dénote une baisse de 38 % de l’utilisation du comptoir. Seulement pour la dernière année, Leclercville et Sainte-Sophie-de-Lévrard ont connu respectivement une baisse de 15 % et 12 %.

«Nous sommes bien conscients que des membres auront à changer quelques habitudes. Nous communiquerons personnellement avec les 32 membres de Leclercville et les 74 membres de Sainte-Sophie-de-Lévrard qui utilisent exclusivement l’un de ces centres pour leur offrir l’accompagnement nécessaire et identifier les solutions les plus appropriées à leur situation», a indiqué le directeur général de la Caisse, Yvan Béliveau.

«Pour les personnes à mobilité réduite, ces dernières sont également invitées à communiquer avec la Caisse afin de nous faire part de leurs besoins particuliers», a-t-il ajouté.

Celui-ci tient à souligner que six centres de services demeureront à la disposition des membres, dont au moins trois dans un rayon de moins de 15 kilomètres.

Par ailleurs, malgré une baisse d’utilisation des guichets de 26 % depuis les cinq dernières années, dont 8 % pour la dernière année seulement, la Caisse a fait le choix de maintenir un guichet sur tous les sites actuels de son réseau, mais d’adapter son offre en fonction de l’utilisation. C’est ainsi que Gentilly va perdre l’un de ses deux guichets, l’autre étant remplacé. La raison? Le nombre de transactions effectuées actuellement et les tendances pour le futur.

On parle aussi de remplacement pour le guichet à Deschaillons-sur-Saint-Laurent. Pour ces deux sites, les guichets seront de type Pleines fonctions avec imprimante à livret.

Par contre, le type de guichet à Saint-Pierre-les-Becquets sera modifié par un guichet Express qui offre toutes les fonctions, sauf le dépôt et la mise à jour du livret.

«Le nombre de transactions effectuées à Saint-Pierre-les-Becquets ne justifie pas le remplacement du guichet. Néanmoins, les administrateurs ont quand même fait le choix de maintenir ce service dans la municipalité, mais de l’adapter en fonction du type de transactions puisque ce sont en grande majorité des retraits qui y sont effectués», précise M. Béliveau.

Selon les points de services, le remplacement des guichets sera réalisé entre le 25 février et le 14 mars. Les employés de la Caisse seront présents dans les semaines suivant l’installation des nouveaux guichets afin d’accompagner les membres dans leurs premières transactions au guichet.

Tout ce branle-bas survient au moment même où la municipalité de Sainte-Cécile-de-Lévrard vient de recevoir un coup de pouce de 41 155 dollars de la part de la MRC de Bécancour, via le Fonds de développement des territoires, pour acquérir l’ancien immeuble de Desjardins afin d’y réaménager la bibliothèque municipale, un projet qui frôle les 680 000 dollars. Le tout a été rendu public mercredi lors de la séance régulière du conseil des maires.

À la Caisse Desjardins de Gentilly-Lévrard-Rivière du Chêne, on tient à rappeler qu’elle demeure l’institution financière la plus accessible de son milieu, six fois plus présente que la concurrence.

Forte d’un actif de 418,4 millions de dollars et d’une équipe de 47 employés qui dessert plus de 12 000 membres, elle se veut le plus important réseau d’experts en services financiers de la région, tant pour les particuliers que pour les entreprises. Et en 2017, la Caisse a retourné 790 000 dollars aux membres et à la collectivité, «ce qui représente plus de 2160 dollars par jour», se plaît-on à soulever.