Desjardins Entreprises: pour un meilleur positionnement

Déjà révélé par Le Nouvelliste, le déménagement du point de services de Desjardins Entreprises de Nicolet à Bécancour a été confirmé, mercredi, par les dirigeants de l'institution financière, soit le jour même de la rencontre prévue à ce sujet avec la mairesse.
La mairesse de Nicolet, Geneviève Dubois.
Mise devant le fait accompli, Geneviève Dubois digère toujours mal la décision qu'elle juge illogique. «On souhaitait qu'ils demeurent au centre-ville ou, à la limite, être facilitant pour un nouvel emplacement. On aurait pu travailler ce dossier ensemble, ce qui nous aurait permis de les épauler dans cette décision. La façon de faire est très irrespectueuse. Ils ne nous ont pas consultés d'aucune façon. Au niveau du sentiment d'appartenance, on repassera», a-t-elle commenté.
Celle-ci est d'autant plus déçue que Desjardins aura été, dit-elle, un partenaire précieux pour la Ville, que ce soit dans la revitalisation du centre-ville ou pour le développement du Zoné divin. «En quittant, on trouve que le message envoyé est contradictoire», fait remarquer Mme Dubois.
Au cours de l'entretien, cette dernière dit avoir «minimalement plaidé notre cause». «On leur a dit que Nicolet était probablement beaucoup plus central. Puisque c'est une question de se rapprocher de leurs membres, leur portefeuille doit être composé en majorité d'agriculteurs et les agriculteurs ne sont pas dans l'est. On ne comprend pas cette décision de se centraliser alors que tous les services agricoles sont à Nicolet, soit l'UPA, la Financière agricole, le MAPAQ», a-t-elle soulevé.
La mairesse se désole également de perdre 25 emplois, «des gens qui généraient une activité économique à Nicolet». «C'est un autre service qu'on perd. Il y a des gens d'affaires qui sont sans connaissance de cette décision. Quelle sera la suite des choses? Ont-ils évalué les pertes que ça pourrait causer?», se demande-t-elle. 
C'est à la suite des analyses de positionnement de son marché entreprises que l'assemblée des caisses du Centre-du-Québec a pris la décision de procéder à cette relocalisation vers Saint-Grégoire. Le nouveau point de services sera situé dans l'édifice Télébec, à l'intersection des autoroutes 30 et 55.
Cette décision vise, dit-on, à être mieux positionné dans le marché considérant le fait que le point de services de Bécancour-Nicolet-Yamaska dessert l'ensemble des entreprises faisant affaire avec les caisses de Nicolet, Godefroy et de Gentilly-Lévrard-Rivière du Chêne.
De plus, le nouvel aménagement permettra d'accroître, au bénéfice des membres, l'offre de services par la présence de partenaires Desjardins tels que le Service Signature Desjardins et Desjardins Sécurité financière.
Du même souffle, on a précisé que la Caisse Desjardins de Nicolet demeurait à Nicolet pour continuer à desservir sa clientèle. Ce sont seulement les bureaux du secteur aux entreprises qui seront relocalisés.
«Pour les membres entreprises, il y aura peu d'impact. Ils auront encore l'opportunité de rencontrer leur directeur de comptes directement à leur entreprise, comme c'est presque toujours le cas actuellement. De plus, ils pourront continuer de faire leurs transactions financières au comptoir de la Caisse à Nicolet ou dans tout autre point de services», a commenté le président du comité de coordination de Desjardins Entreprises Centre-du-Québec, Benoît Bélanger.
Celui-ci a tenu à préciser que ce projet n'entraînait aucune perte d'emplois. Le déménagement aura lieu au cours de l'année 2017, mais la date sera communiquée aux membres.
Desjardins Entreprises Centre-du-Québec, c'est quatre points de services, un actif de 4,4 milliards de dollars en placement et en financement, 17 280 membres Entreprises, 98 employés dont 39 directeurs de comptes et le quatrième plus important Centre Entreprises au Québec.