Desjardins: deux caisses ferment le 3 mars

Même histoire, mais seuls les noms ont été changés. Cette fois, ce sont les centres de services de Parisville et Sainte-Cécile-de-Lévrard qui tomberont sous le couperet de Desjardins le 3 mars prochain, mais toujours sous le même prétexte que les membres ont changé leurs habitudes.
Utilisant de plus en plus de nouveaux moyens pour transiger et se déplaçant ainsi de moins en moins aux caisses, le conseil d'administration de la Caisse Desjardins de Gentilly-Lévrard-Rivière du Chêne a pris cette décision en plus de revoir les heures d'ouverture des huit autres centres de services de la Caisse à compter de la même date.
Or, ces mesures reposent sur de nombreux constats. À l'heure où 95 % des 3,2 millions de transactions effectuées à la Caisse Desjardins de Gentilly-Lévrard-Rivière du Chêne se font ailleurs qu'au comptoir, les dirigeants n'ont d'autre choix que de se questionner afin d'ajuster la façon dont la Caisse offre ses services à ses membres.
«Seulement 0,3 % des transactions sont faites au comptoir de Parisville. On observe la même proportion pour le comptoir de Sainte-Cécile-de-Lévrard. Malgré notre présence physique, nos membres utilisent les moyens technologiques mis à leur disposition pour effectuer leurs transactions ou font affaire dans les autres centres de services de la Caisse lors de leurs déplacements», fait remarquer la présidente du conseil d'administration, Diane Tétreault.
À la Caisse, entre 2013 et 2015, on dénote une baisse de 14,4 % de l'utilisation du comptoir et une diminution de 8,8 % des transactions aux guichets automatiques, comparativement à une hausse de 19,6 % des transactions par AccèsD Internet et sur appareils mobiles.
Le directeur général de la Caisse, Yvan Béliveau, tient à rassurer les membres qui utilisent exclusivement les centres touchés par les fermetures quant à l'accompagnement qui leur sera offert.
«Nous sommes bien conscients que des membres auront à changer quelques habitudes. Nous communiquerons personnellement avec les 57 membres de Parisville et les 48 membres de Sainte-Cécile-de-Lévrard qui utilisent exclusivement l'un de ces centres pour leur offrir l'accompagnement nécessaire et identifier les solutions les plus appropriées à leur situation.
Pour les personnes à mobilité réduite, ces dernières sont également invitées à communiquer avec la Caisse afin de nous faire part de leurs besoins particuliers», a-t-il fait savoir.
Huit centres de services demeureront à la disposition des membres, dont au moins trois dans un rayon de moins de 15 kilomètres. Tous les centres continueront d'offrir les services caissiers sur cinq jours, à l'exception de Leclercville qui était déjà à trois jours. La majorité d'entre eux verront réduire leurs heures à compter du 6 mars prochain.
En ce qui a trait au service conseil, la Caisse a fait le choix de concentrer principalement son offre de service dans quatre centres soit le siège social, Saint-Pierre-les-Becquets, Fortierville et Deschaillons-sur-Saint-Laurent. «Toujours dans le but de bien répondre aux besoins de nos membres, nous sommes heureux d'annoncer que l'horaire des services conseils de trois de nos centres sera bonifié à plus de 40 heures par semaine dont deux soirs jusqu'à 19 h», s'est plu à annoncer Mme Tétreault.
Les membres seront informés des modifications apportées aux centres. À l'exception du siège social où peu de changements seront apportés, une lettre sera acheminée aux membres de chacune des municipalités du territoire de la Caisse. Des affiches présentant les nouvelles heures seront également installées en caisse.
La Caisse entend demeurer un partenaire impliqué dans son milieu et réitère sa volonté d'être partie prenante de projets porteurs sur son territoire.
«Il y a dix centres de services pour desservir une clientèle qui vient de moins en moins en caisse. Nos immeubles représentent donc une opportunité pour les élus et les leaders qui souhaiteraient réaliser un projet pour la communauté», a-t-elle laissé entendre.
Malgré les changements apportés à son réseau, «la Caisse Desjardins de Gentilly-Lévrard-Rivière du Chêne demeure l'institution financière la plus accessible de son milieu, huit fois plus présente que la concurrence». 
Elle compte sur un actif de 380 millions de dollars et une équipe de 46 employés qui dessert plus de 12 000 membres. 
«Nous comprenons l'état de situation qu'ils vivent actuellement face à la concurrence et la technologie qui influencent les habitudes d'utilisation de leurs membres pour effectuer leurs opérations financières. Nous comprenons qu'il dénote des baisses de l'utilisation du comptoir et des transactions aux guichets automatiques.
Toutefois, nous avons été satisfaits d'entendre que la Caisse mettra en place des mesures qui permettront d'accompagner adéquatement les personnes qui utilisent exclusivement leurs services afin de leur trouver une solution», a commenté le préfet de la MRC de Bécancour, Mario Lyonnais, au terme d'une rencontre tenue mercredi.