Dans l’ordre habituel, on retrouve les dirigeants d’Hardy Filtration, Luc Girard et Geneviève Hardy, le ministre François-Philippe Champagne, et les dirigeants d’Aspasie, Antoine et Maxim Gélinas.

Des prêts frôlant le million $

TROIS-RIVIÈRES — Le ministre du Commerce International, François-Philippe Champagne, a profité de son passage à Trois-Rivières vendredi pour procéder à l’annonce de trois contributions remboursables, totalisant 937 210 $, à trois entreprises, Captel, Aspasie et Hardy Filtration. Un coup de pouce fédéral qui permettra de générer des investissements totaux de plus de six millions de dollars et de créer une vingtaine d’emplois.

«C’est une belle journée pour la Mauricie et ce sont trois entreprises dirigées par la relève familiale», s’est plu à indiquer le ministre fédéral, dans les locaux d’Aspasie.

Les trois entreprises pourront améliorer leur capacité de production et prendre de l’expansion avec un soutien respectif de 469 560 $, 400 000 $ et 67 650 $. En faisant l’acquisition d’équipements de production à la fine pointe de la technologie, elles pourront ainsi diversifier leurs marchés et satisfaire à la demande croissante envers leurs produits et services.

«Avec cet appui du gouvernement du Canada, trois entreprises de la Mauricie continueront de faire rayonner l’expertise régionale au Canada et à l’étranger. Performantes et axées sur l’avenir, elles contribuent à la croissance économique de notre région et du Canada et créent des emplois pour la classe moyenne», a déclaré le ministre Champagne.

Selon lui, les entreprises doivent pouvoir compter sur des ressources adéquates pour créer des produits novateurs et les commercialiser. En 2017, le gouvernement du Canada s’est doté, dit-il, d’un plan ambitieux pour soutenir les entreprises canadiennes innovantes. «Véritable moteur économique, l’innovation est essentielle au succès du Canada puisqu’elle génère la croissance dont profitent les entreprises et les collectivités», a-t-il souligné.

Et les fonds, consentis par le gouvernement du Canada en vertu du Programme de développement économique du Québec de DEC, permettront aux entreprises bénéficiaires d’atteindre les objectifs de croissance qu’elles se sont fixés.

Dans le cadre de son projet de plus de 1,8 million de dollars, Captel veut regrouper l’ensemble de ses activités dans son usine de Trois-Rivières ainsi qu’effectuer l’acquisition d’équipements et d’outils de production qui lui permettront d’augmenter sa productivité et de poursuivre la diversification de ses activités. L’appui financier de DEC porte sur l’acquisition de certains équipements, notamment une machine à cornière, une presse plieuse, un centre d’usinage et un système de ventilation.

Captel est une PME qui conçoit et fabrique des structures d’acier dans le domaine des pylônes de transport et réseaux sans fil, les sous-stations électriques ainsi que les bâtiments industriels et commerciaux. Captel est aussi spécialisée dans l’installation et la mise en service d’infrastructures en télécommunication. L’entreprise, certifiée ISO 9001 depuis près de 20 ans, compte plus de 80 employés et des clients de renom, comme Bell Mobilité, Rogers, Vidéotron, Ericsson, Telus et Hydro-Québec.

Du côté d’Aspasie, on parle d’un investissement total qui frôle les deux millions de dollars. La demande des marchés internationaux pour les produits d’emballage fabriqués par l’entreprise est en pleine croissance. Dans ce contexte, Aspasie devait donc acquérir de nouveaux équipements pour poursuivre sa croissance. Avec l’aide de DEC, l’entreprise a fait l’achat d’équipements de découpage d’étiquettes IML haute performance et pourra ainsi s’engager dans des démarches de commercialisation à l’international.

Fondée en 1971, Aspasie est une entreprise manufacturière familiale maintenant dirigée par la relève. Elle se spécialise dans trois domaines du marketing de point de vente : la fabrication de présentoirs pour colorant à cheveux, la fabrication d’étiquettes IML (In-Mold-Labels) - un procédé très écologique − et, depuis tout récemment, la fabrication de systèmes de marchandisage et d’organisation des produits sur les tablettes des magasins. Bien ancrée dans son secteur d’activité, Aspasie a fait sa notoriété en desservant des clients majeurs tels que Proctor & Gamble, L’Oréal, Aveda, Shiseido et Coty. Pas moins de 95 % de la production de l’entreprise est vendue sur les marchés internationaux. L’effectif de l’entreprise est composé de 170 employés qui travaillent dans les usines de Trois-Rivières et de Saint-Barnabé-Nord.

Finalement, Hardy Filtration procède à un investissement de plus de 2,4 millions de dollars. Dans le cadre du transfert de l’entreprise de l’actionnaire fondateur à la relève familiale, Hardy Filtration poursuit sa croissance et sa modernisation amorcées depuis 2015. Le projet vise à améliorer la productivité et la capacité de production de l’entreprise par l’acquisition d’équipements innovants permettant l’automatisation de la production des produits de filtration à la fine pointe de la technologie.

La contribution de DEC porte sur l’acquisition des équipements de production, notamment une emballeuse automatique, un système d’étiquetage, une imprimante, un logiciel et une machine à colle.

Depuis vingt ans, Hardy Filtration développe, fabrique et commercialise une large gamme de produits de filtration pour des applications variées : filtres à air CVAC, cabines de peinture et sacs pour dépoussiéreurs. La PME exporte une partie de sa production et dessert une clientèle locale comme des institutions scolaires et des hôpitaux, de même que des entreprises comme Canadel, Marmen et Rio Tinto/Alcoa. Située à Trois-Rivières, l’entreprise compte près de 70 employés.