La présidente du conseil d’administration de la Chambre de commerce et d’industries de Trois-Rivières, Johanne Hinse.

Des impacts économiques «extrêmement» préoccupants, selon la CCI3R

Trois-Rivières — La Chambre de commerce et d’industries de Trois-Rivières (CCI3R) est «extrêmement» préoccupée par les impacts de cette pandémie «qui plonge la société dans une précarité économique majeure».

L’organisme qui représente 800 membres de la communauté d’affaires de Trois-Rivières soutient que plusieurs d’entre eux craignent des répercussions importantes sur l’avenir de leur entreprise.

«Ils viennent de tous les secteurs, dont tourisme, culture, restauration, commerce de détail, manufacturiers et OBNL. Actuellement, nous sommes en lien étroit avec tous les partenaires du milieu pour offrir à nos membres un plan d’action économique pour leur venir en aide. Je souhaite de tout cœur que notre région se mobilise autour de cette priorité qui nous touche, ce défi de santé, ce défi économique», affirme la présidente du conseil d’administration de la Chambre de commerce, Johanne Hinse.

Les mesures d’aide aux citoyens et aux entreprises annoncées lundi par Québec sont bien accueillies par la CCI3R. L’équipe de la chambre mentionne de plus être en communication avec différents ministères afin de bien informer ses membres. «Comme leader d’influence, nous prenons notre rôle à cœur, en surveillant constamment les annonces, en analysant les mesures proposées, et en étant à l’écoute de ce qui se passe dans les différents secteurs d’activité», mentionne Mme Hinse.

Les entreprises doivent s’adapter dans ce contexte de pandémie et faire preuve de flexibilité. «La Chambre salue les employeurs qui font preuve d’accommodement et de flexibilité auprès des employés. C’est le temps d’innover au niveau des ressources humaines et des opérations, afin de trouver des façons proactives de passer à travers cet intervalle pénible», ajoute la CCI3R dans son communiqué publié en soirée lundi.

Alors que les consommateurs sont invités à demeurer à la maison, la CCI3R mentionne que plusieurs commerçants locaux proposent des boutiques en ligne et qu’on se doit de soutenir les entreprises locales.