La ministre responsable de Développement économique Canada pour les régions du Québec, Mélanie Joly.
La ministre responsable de Développement économique Canada pour les régions du Québec, Mélanie Joly.

Des diagnostics pour relancer les entreprises stratégiques de Trois-Rivières

Marc Rochette
Marc Rochette
Le Nouvelliste
TROIS-RIVIÈRES — Les entreprises évoluant dans les six créneaux identifiés comme stratégiques pour l’économie trifluvienne auront la possibilité, au cours des prochains mois, d’avoir accès aux meilleurs experts pour les aider à saisir les opportunités de la relance.

Fruit d’une importante mobilisation du milieu socioéconomique, le Programme de diagnostics en vue de la relance dispose d’une enveloppe de 300 000 $ pour aider les entreprises admissibles à identifier des mesures d’adaptation, de mitigation ou de reprise dans le contexte de la crise économique causée par la COVID-19.

Coordonné par l’équipe d’Innovation et Développement économique (IDE) Trois-Rivières, ce programme est rendu possible grâce au soutien technique et financier du CAE Laprade par l’entremise du Fonds d’aide et de relance régionale (FARR) du gouvernement du Canada, du ministère du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale et de la Ville de Trois-Rivières.

«Les derniers mois ont durement frappé l’économie du Québec et Trois-Rivières n’y échappe pas. C’est pourquoi la concertation entre les différents acteurs du développement économique de Trois-Rivières pour venir en aide aux entrepreneurs me rend particulièrement fière» a commenté la ministre responsable de Développement économique Canada pour les régions du Québec, Mélanie Joly.

«En tant qu’intervenant de premier plan, le CAE Laprade a su déployer avec brio le Fonds d’aide et de relance régionale pour orienter stratégiquement les entreprises dans la reprise de leurs activités et ainsi aider les travailleurs à retrouver ou maintenir leurs emplois. Nous avons été présents, nous sommes là avec de l’aide spécifique et nous continuerons d’être présents afin d’aider l’économie trifluvienne à revenir plus forte», a renchéri la ministre du Développement économique et des Langues officielles.

Celle-ci s’est dite «très impressionnée» par les travaux du comité de relance économique de Trois-Rivières «parce que vous étiez la première ville au pays à développer un plan aussi concret et visionnaire», a-t-elle dit jeudi en visioconférence.

«Alors qu’on est là pour le coût fixe, c’est d’être là aussi pour de l’aide technique. C’est un pas dans la bonne direction pour nous aider non seulement à passer à travers cette deuxième vague, mais aussi, de travailler ensemble pour la relance», a fait savoir la ministre Joly à la quarantaine de participants à la conférence de presse.

Le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, Jean Boulet, a parlé d’une belle initiative pour soutenir concrètement les entreprises de la région de Trois-Rivières qui font face aux défis que pose la pandémie.

Le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, Jean Boulet.

«Il est primordial de s’adapter aux besoins des entrepreneurs et d’apporter des solutions et des idées innovantes et personnalisées pour offrir de l’aide là où elle sera vraiment utile. Je suis très heureux d’apporter un soutien financier de 75 000 $ à ce projet qui, dans le contexte actuel, a plus que jamais sa raison d’être», a fait savoir le député de Trois-Rivières.

Ce dernier a souligné le fait que Trois-Rivières est une ville qui veut se distinguer «et on le fait à travers le capital humain». «Ça rejoint notre philosophie à Québec d’accompagner les entreprises. Souhaitons que ces diagnostics soient aussi un outil qui va permettre à nos entreprises dans Trois-Rivières de se développer et d’avoir la même vision qu’on a collectivement et socialement d’un avenir qui est plus prospère et plus inclusif», a-t-il ajouté.

Le Programme de diagnostics en vue de la relance est une mesure imaginée par le comité de relance économique de Trois-Rivières et vise les entreprises des secteurs industriel et tertiaire moteur, identifiés comme stratégiques pour la reprise. Ce programme ponctuel améliorera la qualité de la prise de décisions des dirigeants et les orientera vers des solutions concrètes adaptées à leur situation.

Organisé de manière à répondre de façon personnalisée aux défis rencontrés par les entreprises, le programme se déploie en deux volets pouvant être combinés selon certaines conditions. Les entreprises sont d’abord invitées à remplir un formulaire en ligne pour valider leur admissibilité. Une fois celle-ci confirmée, les entreprises seront directement contactées par un membre de l’équipe d’IDE Trois-Rivières ou du CAE Laprade pour préparer le dépôt d’une demande.

Le volet 1 consiste en un diagnostic des fonctions clés de l’entreprise. Les entreprises sélectionnées bénéficieront d’une aide externe pour obtenir des pistes de recommandations relatives à la stratégie de relance à adopter à l’aide d’une évaluation 360 degrés.

Cette évaluation touchera des dimensions clés des entreprises comme la gestion des ressources humaines, les opérations, les finances, les systèmes d’information et la mise en marché.

Le volet 2 traite de la cartographie de la chaîne de valeur. Les entreprises sélectionnées profiteront d’une aide externe pour remanier leur chaîne de valeur de manière à réduire leurs coûts de fabrication, diminuer leurs délais d’approvisionnement et de livraison ou réduire leur empreinte environnementale.

Les entreprises retenues bénéficieront d’une aide financière non remboursable correspondant à 80 % des honoraires professionnels prévus pour la réalisation des diagnostics, de concert avec des firmes du territoire. Les demandes déposées seront analysées en continu par un comité de sélection, jusqu’à l’épuisement des sommes réservées au programme.

Le Programme de diagnostics en vue de la relance est l’une des 18 mesures identifiées pour relancer l’économie de Trois-Rivières.

Tous les détails sur ce nouveau programme sont disponibles sur le site web d’IDE Trois-Rivières.

«Encore une fois, Trois-Rivières se démarque par la proactivité et l’originalité de sa réponse à la pandémie. Cette collaboration alliant tous les paliers de gouvernements propose une solution personnalisée aux défis que rencontrent nos secteurs stratégiques. Grâce à ces partenariats, nous nous dotons d’un outil supplémentaire qui agira comme une boussole pour les entreprises à haute valeur ajoutée. Je suis confiant que ce processus de diagnostic nous permettra d’effectuer une reprise économique efficace et solide», a déclaré le maire de Trois-Rivières, Jean Lamarche.

Le maire de Trois-Rivières, Jean Lamarche.

Pour le premier magistrat, l’une des principales forces de ce programme, «c’est qu’il a été réfléchi par et pour les gens d’ici, par et pour nos entrepreneurs. Donc, c’est extrêmement stratégique».

Des propos partagés par le président du comité de relance économique de Trois-Rivières, Yves Lacroix. «Le programme que nous annonçons a été réfléchi en tenant compte des besoins des entreprises. Nous sommes convaincus qu’il sera le tremplin qui leur permettra de rebondir dans leur marché face aux bouleversements amenés par la COVID-19», a-t-il conclu.