Steve Paquin, Joanie Désilets et Emma Kendall deviennent les trois associés du Randolph Pub Ludique de Trois-Rivières.
Steve Paquin, Joanie Désilets et Emma Kendall deviennent les trois associés du Randolph Pub Ludique de Trois-Rivières.

Des anciens des Mauvais Perdants prennent les rênes du nouveau Randolph Pub Ludique [VIDÉO]

Amélie Houle
Amélie Houle
Le Nouvelliste
Trois-Rivières — Il y a quelques semaines à peine, les administrateurs du café ludique Les Mauvais Perdants annonçaient la fermeture de l’endroit, au grand désespoir de leurs fidèles clients. Ils avaient cependant laissé miroiter la possibilité d’autres projets pour l’avenir, chose qui ne s’est pas fait attendre. Moins de trois semaines plus tard, Joanie Désilets qui était copropriétaire du café ludique Les Mauvais Perdants, Steve Paquin et Emma Kendall qui faisaient aussi partie de l’équipe sont les nouveaux actionnaires du Randolph Pub Ludique.

«Ce projet était une progression naturelle pour nous. Nos compagnies partagent les mêmes valeurs et la même passion pour les jeux de société. C’était donc un mariage qui allait de soi. Nous sommes fiers de pouvoir apporter notre expérience des cinq dernières années et d’en faire profiter la nouvelle franchise. C’est une belle opportunité pour nous et notre équipe de faire grandir notre concept pour améliorer notre offre de services et mieux répondre à la demande croissante», avoue Joanie Désilets, associée du Randolph Pub Ludique Trois-Rivières.

C’est dans une courte vidéo présentant les nouveaux actionnaires de la succursale de Trois-Rivières que cette nouvelle a été annoncée sur la page Facebook de Randolph - Jeux et divertissements, en compagnie du propriétaire des Randolph, Normand D’Amour. Cette annonce n’a d’ailleurs pas manqué d’attirer l’attention. En quelques heures à peine, plus de 200 commentaires ont été laissés sur les pages Facebook des deux établissements.

«On est très content de s’en venir à Trois-Rivières avec un cinquième Randolph, car on sait que les gens ont envie de jouer ici et nous, on souhaite conquérir le monde en jouant à des jeux, donc c’est parfait. En plus, les gens des Mauvais Perdants, nous on capote sur eux, car se sont des amis. Ils savaient qu’on s’en venait et ils nous ont demandé s’ils pouvaient s’en occuper, car ce sont des passionnés des jeux de société. On voulait justement des gens passionnés, donc ils étaient les personnes parfaites», souligne Normand D’Amour.

Normand D’Amour, propriétaire et actionnaire de cinq pubs ludiques Randolph au Québec propose un concept de pub ludique innovant, en compagnie du chef Martin Juneau qui élabore les différents repas proposés aux clients.

Situé à l’angle des rues des Forges et Notre-Dame Centre, au centre-ville de Trois-Rivières, le Randolph, qui comprend une collection de plus de 1000 jeux, proposera un concept de pub ludique dans une ambiance de Pub traditionnel où il sera possible de découvrir les dernières nouveautés ou encore de rejouer à des jeux coups de cœur, le tout avec les anciens animateurs des Mauvais Perdants qui vont assurer l’animation et l’explication des règles des différents jeux de société aux clients.

«Ça va rester semblable à ce qu’on faisait aux Mauvais Perdants, c’est-à-dire que les clients arrivent en couple ou en groupe et nous, on les prend en charge. La différence, c’est qu’on a un animateur qui va nous conseiller des jeux de société selon nos goûts et nos habitudes de jeux», souligne Joanie Désilets.

Le nouveau bar à jeux de société de plus de 5000 pieds carrés offrira ainsi une terrasse extérieure pouvant accueillir près de 40 personnes, dont les familles, ainsi qu’un bar intérieur de 200 places réservé aux 18 ans et plus. L’endroit proposera également un espace pour tenir des événements corporatifs, des soirées de financement ou toute autre forme de fête privée.

«Le local est immense! Ça va d’ailleurs être le deuxième plus gros Randolph sur nos cinq succursales. On est très content», souligne Normand D’Amour.

Afin de compléter l’expérience, Randolph Pub Ludique s’est associé à Martin Juneau, célèbre chef québécois du restaurant Pastaga de Montréal, afin de proposer une expérience gustative à la hauteur.

Si tout se déroule comme prévu, le nouveau Randolph de Trois-Rivières devrait pouvoir accueillir ses premiers clients au mois d’octobre prochain.