La Ferme Apicole Mékinac à Hérouxville est l’une des fermes qui a ouvert ses portes dimanche dans les régions de la Mauricie et du Centre-du-Québec.

Découvrir la richesse du monde agricole

TROIS-RIVIÈRES — La 17e édition de l’événement Portes ouvertes sur les fermes du Québec de l’Union des producteurs agricoles (UPA) battait son plein dimanche dernier. Dans la région, 6150 personnes ont visité l’une ou l’autre des dix fermes de la Mauricie et du Centre-du-Québec pour découvrir les richesses de notre agriculture.

Les cinq fermes ouvertes au public au Centre-du-Québec ont attiré plusieurs visiteurs. Pas moins de 4000 personnes se sont rendues à la découverte des fermes Alpagas Fibrefine de Sainte-Eulalie, la ferme Damari à Sainte-Cécile-de-Lévrard, la ferme Dominal à Kingsey Falls, la ferme Les Deux L à Saint-Félix-de-Kingsey ainsi que la ferme Rencie à Inverness. «C’est une 17e édition que nous pouvons qualifier de réussite au Centre-du-Québec», estime le président de la Fédération de l’Union des producteurs agricoles du Centre-du-Québec, Daniel Habel.

Du côté de la Mauricie, 2150 personnes ont répondu à l’invitation des producteurs agricoles. Les visiteurs ont pu cette année découvrir les installations de la pépinière de Grand’Pré à Louiseville, la Ferme Éthier les Fruits soleils à Saint-Étienne-des-Grès, la Ferme Hogue et Huot de Saint-Sévérin, la Ferme Nouvelle-France à Sainte-Angèle-de-Prémont ainsi que la Ferme Apicole Mékinac d’Hérouxville. Autant au Centre-du-Québec qu’en Mauricie, les visiteurs pouvaient rencontrer des producteurs agricoles œuvrant dans plusieurs domaines très différents.

Depuis maintenant 17 ans, les portes ouvertes sur les fermes du Québec se sont imposées comme étant la plus importante vitrine sur le savoir-faire des agriculteurs de la province. «Plus que jamais, l’alimentation est au cœur des préoccupations de la population. Encore cette année, des milliers de Mauriciens ont pu constater de bonnes pratiques environnementales et de bien-être animal qui font la fierté de nos producteurs», soutient le président de l’UPA Mauricie, Jean-Marie Giguère.

L’UPA reconnaît l’importance des bénévoles et des producteurs, indispensables pour la réussite des Portes ouvertes sur les fermes. En plus d’offrir une formidable occasion à des enfants de découvrir d’où viennent les aliments qu’ils consomment, cette activité permet de valoriser le travail des producteurs agricoles.

Les fermes qui souhaitent participer à la prochaine journée portes ouvertes peuvent déposer leur candidature à leur syndicat local.