Le préfet de la MRC de Mékinac et maire de Hérouxville, Bernard Thompson.
Le préfet de la MRC de Mékinac et maire de Hérouxville, Bernard Thompson.

D’autres mesures de soutien aux entreprises dans Mékinac

SAINT-TITE — Après plusieurs villes de la région, la MRC de Mékinac a elle aussi mis en place des mesures de soutien aux entreprises sur son territoire qui sont affectées par la pandémie de COVID-19. Un programme d’urgence a permis de mobiliser 100 000 $, dont la moitié servira à rembourser les frais de comptabilité des entreprises et à rembourser les frais de livraison de celles qui ont choisi cette option pour poursuivre leurs activités.

Ainsi, les entreprises de la MRC de Mékinac qui ont recours à un bureau comptable pour produire leur déclaration de revenus pourront se faire rembourser 50 % de ces dépenses, pour un maximum de 1500 $.

«On sait que la période des impôts s’en vient et les entreprises n’ont pas le choix de faire cette dépense. En ayant recours à un bureau de services comptables au lieu de le faire à l’interne, ça leur permet de bénéficier de conseils. On trouvait donc que ça valait la peine d’aider les entreprises à le faire», explique Nadia Moreau, directrice du développement économique à la MRC de Mékinac.

La MRC a réservé une portion de 35 000 $ sur les 100 000 $ qui composent son programme d’urgence. Cet argent provient du Fonds de développement du territoire.

Frais de livraison

Une autre portion de 15 000 $ est consacrée au soutien aux entreprises qui font de la livraison ou l’envoi de biens par la poste.

«On conseille aux citoyens de Mékinac de rester à la maison, mais ils ont encore des besoins. Plusieurs entreprises se sont donc adaptées pour faire de la livraison à domicile. Pour s’assurer que les citoyens restent à la maison et que les entreprises puissent faire des affaires, on paie les frais de livraison. L’entreprise met les frais sur sa facture, mais ne les charge pas aux citoyens. On leur rembourse ensuite ces coûts, on peut même leur faire deux versements par mois», résume Mme Moreau.

La MRC croit que cette mesure permettra de soutenir autant les entreprises que les citoyens dans cette période difficile.

«Les citoyens aussi sont impactés, plusieurs ont perdu leur emploi. Ça permet à tout le monde de bénéficier de ce service (la livraison) à coût moindre, parce que de rajouter un montant pour la livraison à chaque fois, ça fait monter les coûts rapidement», ajoute Alexis Rheault, coordonnateur aux loisirs, à la culture et aux communications de la MRC.

Jusqu’à 1500 $ pourront être remboursés aux entreprises qui en feront la demande. La MRC s’attend à ce qu’au moins 20 à 30 entreprises y aient recours.

«Nous sommes très conscients de l’impact qui se fait déjà ressentir au niveau des entreprises et des entrepreneurs de la région, peu importe le secteur d’opération. En tant qu’élus, notre priorité c’est de mettre en place un milieu de vie optimal», a soutenu pour sa part le préfet de la MRC et maire d’Hérouxville, Bernard Thompson, dans un communiqué.

Préparer la relance

Les mesures adoptées par la MRC représentent la moitié des sommes mobilisées pour son programme d’urgence. L’autre moitié de cet argent est destinée à la relance des entreprises lorsque la situation reviendra à la normale.

«On a déjà commencé à contacter des entreprises pour voir les besoins futurs. Il y a beaucoup d’idées qui sont sorties en parlant avec eux», se réjouit Mme Moreau.

Cette dernière préfère toutefois attendre que le processus soit plus avancé avant de présenter ces idées. Les 50 000 $ restant dans le programme d’urgence pourraient également servir en partie à bonifier les deux mesures déjà annoncées.

Rappelons que la MRC des Chenaux avait déjà annoncé des mesures visant à donner un répit aux entreprises en mars dernier. Un moratoire a été mis en place sur le paiement du capital et des intérêts de tous les prêts contractés par des entreprises auprès de la MRC. Le taux d’intérêt des prêts issus du Fonds local d’investissement (FLI) est également réduit de 1 % pour un an, soit de mars 2020 à avril 2021. Le taux de ces prêts varie entre 3 et 9 %.