Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Andrée Bellefeuille était accompagnée de ses deux enfants Maxime et Karine Riopelle et des chiens Paul (roux) et Todd (noir), sur le plateau de l’émission.
Andrée Bellefeuille était accompagnée de ses deux enfants Maxime et Karine Riopelle et des chiens Paul (roux) et Todd (noir), sur le plateau de l’émission.

Dans l’oeil du dragon: un passage remarqué pour Todd & Paul

Sébastien Lacroix
Sébastien Lacroix
Le Nouvelliste
Article réservé aux abonnés
L’entrepreneure trifluvienne Andrée Bellefeuille a fait une bonne impression, lundi soir, lors de son passage à la populaire émission «Dans l’oeil du dragon». Au point où elle a reçu deux offres et elle est repartie avec des liquidités supplémentaires pour pouvoir faire passer à un autre niveau son entreprise de fabrication de gâteries végétariennes pour chiens Todd & Paul.

La demande initiale était de 30 000 $ pour 10 % de l’entreprise, mais elle a dû concéder un peu plus. Isabelle Chevalier (Bio-K+) voulait 15% pour ce montant, tandis que Nicolas Duvernois (Pur Vodka) et Marie-Josée Richer (PRANA) demandaient 16%.

Même s’ils demandaient un peu plus, elle a opté pour l’offre des deux dragons. Une décision qu’elle a qualifiée de «crève-coeur» sur le plateau, mais qui allait l’aider davantage pour favoriser la distribution de ses produits.

Invitée à réagir après l’enregistrement de l’émission, Andrée Bellefeuille estime que l’ajout de liquidité allait donner un bon coup de main pour réinvestir dans les équipements. «On est tout le temps en train d’acheter de la nouvelle machinerie [sur mesure]», a soutenu la propriétaire en entrevue au Nouvelliste.

«On avait aussi surtout besoin de l’expertise pour nous aider à gérer notre croissance qui devrait exploser à partir de demain matin, ajoute-t-elle. Parce que c’est quand même un million de téléspectateurs [qui regardent] les Dragons. On s’attend à des commandes de particuliers, mais aussi à beaucoup d’ouverture de points de vente.»

L’entreprise créée en 2016 a en effet connu une forte croissance au cours de la dernière année, passant de quelques points de vente en Mauricie à plus d’une cinquantaine à travers le Québec, notamment dans des animaleries, des cliniques vétérinaires et des épiceries. L’objectif est de faire passer ce nombre à 200.

Depuis novembre dernier, l’entreprise a pignon sur rue avec l’ouverture d’une première boutique sur le boulevard Gene H.-Kruger à Trois-Rivières à même sa fabrique de biscuits pour la clientèle canine. Ce qui lui a également donné un essor pour favoriser les ventes. Au point où malgré le contexte actuel de la pandémie, l’entreprise a réussi à créer sept emplois en seulement quelques mois.

Il y a également la dragonne invitée Christine Germain (Germain Hôtels) qui a offert sa collaboration à l’entreprise trifluvienne pour faire un partenariat après l’émission. Devant les caméras, elle avait préféré passer affirmant que l’entreprise a davantage besoin d’un bon distributeur que d’elle.

Or, comme les chiens sont acceptés dans ses hôtels, les clients qui louent une chambre avec un animal reçoivent un cadeau Todd & Paul. Les produits sont également en vente dans les boutiques des établissements. Le tout est déjà en cours, puisque l’émission a été enregistrée le 22 février et que les contacts se sont faits dès le lendemain. «C’est une très belle vitrine», assure Andrée Bellefeuille.

L’entrepreneure trifluvienne est d’ailleurs revenue enchantée de sa rencontre avec les dragons et les dragonnes. «Ç’a été l’expérience d’une vie comme entrepreneure, a-t-elle commenté. Ce sont des personnes qui sont très attentionnées. Ils sont vraiment là pour les bonnes raisons, pour aider les entrepreneurs. On avait discuté avec eux après l’émission et ils sont vraiment là pour offrir leur aide pour la croissance de notre entreprise.»

Andrée Bellefeuille était accompagnée de ses deux enfants Karine et Maxime Riopelle ainsi que des chiens Todd et Paul lors de son passage à l’émission Dans l’oeil du dragon.

Karine Riopelle, qui est gestionnaire de Todd & Paul, a raconté comment l’entreprise a débuté avec son chien Mira qui était destiné à accompagner des enfants autistes. Celui-ci a finalement été déclassé étant donné qu’il était allergique à plusieurs produits pour animaux qui contenaient des sous-produits de bœuf ou de poulet.

Comme il doit avoir une diète spéciale, la famille s’est mise à cuisiner des biscuits et des gâteries à base de fruits et légumes ou de beurre d’arachide. Elle s’est ensuite lancée dans la fabrication des produits qui sont 100% naturels, sans agents de conservation, sans produits artificiels ni colorants.