La présidente de TI Performance, Marili B. Desrochers.

Créer une société de Savoir Être

Trois-Rivières — «Notre passion, c’est l’analytique. On est vraiment des boulimiques du savoir scientifique. L’association bien-être et travail est pour nous l’une de nos motivations profondes».

Voilà comment Marili B. Desrochers décrit ce qui l’a poussée à fonder TI Performance, en 2015, avec son associé et vice-président, Serge Bouchard, formateur reconnu, auteur d’un livre sur le travail en équipe et coach professionnel.

Quant à celle qui assume la présidence de la jeune firme de Trois-Rivières, elle aura d’abord occupé des fonctions de gestionnaire dans les secteurs de la philanthropie et de l’éducation avant de démarrer une première entreprise. «J’avais envie d’aller sur le terrain», raconte la bachelière en communication relations humaines de l’UQAM.

En démarrant TI Performance, le duo avait pour vision de développer une société de Savoir Être. «On travaille à partir de la suite complète et intégrée des outils de TTI Success lnsights, le leader mondial de solutions de gestion stratégique du talent», explique-t-elle fièrement.

Offerts dans plus de 90 pays et disponibles dans 39 langues, les outils d’évaluation de Target Training International Limited (TTI) sont reconnus au plan international. En effet, TTI Success Insights se veut un chef de file mondial dans le développement humain, notamment par ses tests psychométriques servant à sélectionner, recruter, mobiliser et accompagner les personnes dans les organisations.

«Notre objectif, c’est vraiment d’outiller toute personne à prendre conscience de ce qu’elle est et d’identifier les environnements favorables pour le développement de ses potentiels. C’est un changement de paradigme», ajoute la Trifluvienne d’origine.

Par exemple, le recrutement inversé est sans aucun doute l’un des services les plus en demande chez TI Performance. «On a développé des codes génétiques de poste définissant les comportements, les motivations et les compétences nécessaires pour combler ce poste et y performer», précise Mme Desrochers.

Selon elle, ce processus permet alors d’embaucher sur les attitudes pour ensuite valider et développer des compétences de niveau savoir-faire. «On élimine complètement le tri de curriculum vitae à l’intérieur de l’étape de sélection pour s’attarder uniquement aux candidats répondants déjà aux attentes et besoins de l’organisation», fait-elle remarquer.

Quand une entreprise a un poste à offrir, elle fait donc appel aux services de TI Performance pour «profiler» le poste avant de partir en affichage. «Lorsqu’on affiche le poste, on travaille sous un angle marketing RH, ce qui veut dire que l’affichage de poste est libellé afin d’attirer les candidats qui répondent à ce profil. Dans le choix des mots, de la façon que l’affichage est rédigé, ça devrait attirer. Sinon, ça devrait repousser les candidats qui n’ont pas le profil désiré», souligne la présidente.

Actuellement, la clientèle se trouve surtout dans les régions de Montréal, Québec et des Laurentides. «On fait un mandat de transformation RH dans une organisation à Montréal qui est gouvernementale et qui compte 4000 employés. C’est une organisation qui a un enjeu de relève criant, leur moyenne d’âge étant de 49 ans», fait-elle savoir.

Car la valeur ajoutée de son équipe réside dans sa capacité à intervenir dans des scénarios RH de nature stratégique et organisationnelle justement lorsqu’il est question de relève et repreneuriat, mais également, d’acquisitions, fusion et intégration intergénérationnelle, expansion, inclusion de la diversité, gestion du changement, transformation numérique et transition de leadership. Et TI Performance œuvre effectivement dans le secteur gouvernemental, mais aussi dans les domaines manufacturier, commercial, municipal et de la haute technologie.

«Dès qu’il y a de l’Humain, on est là. Et on est en train de s’implanter dans une bannière de salle d’entraînement. Notre personne qui travaille ce dossier est kinésiologue», annonce Mme Desrochers.

Car les dirigeants de l’entreprise accordent une importance au travail d’équipe en réseau. Les «piliers» constituant l’équipe ont été sélectionnés par leur reconnaissance à titre d’experts dans leur domaine respectif. Ce qui fait que TI Performance, en 2018, c’est deux associés, deux employés et quatre experts, «nos piliers», se plaît-elle à les appeler. Et la croissance passe surtout par le développement de partenariats avec, par exemple, AlliéRH et Workland.

«Notre vision, c’est que toute personne puisse se rendre au travail dans une ambiance et une attitude positive dans la vie en général», conclut-elle.

TI PERFORMANCE EN CHIFFRES

22 millions

Évaluations TTI menées depuis 14 ans

93

Pourcentage du taux de rétention sur quatre années consécutives grâce aux outils TTI