Dans l’ordre habituel, on retrouve Matthieu Lépine, directeur de comptes entreprises chez Desjardins, Robert Lalonde, préfet de la MRC de Maskinongé et Julie Lemieux, directrice générale de la SADC de la MRC de Maskinongé.

Créavenir est lancé

LOUISEVILLE — Les jeunes entrepreneurs du secteur de Maskinongé ont désormais accès à un programme d’appui taillé sur mesure pour eux. Avec Créavenir, Desjardins s’associe à la MRC de Maskinongé et à la SADC de la MRC de Maskinongé pour soutenir les entrepreneurs de 18 à 35 ans qui peinent à accéder au financement traditionnel en vue de démarrer une nouvelle entreprise ou de développer une entreprise de moins de trois ans.

«L’entrepreneuriat, particulièrement chez les jeunes, est un défi de taille. Le succès passe par un accompagnement de proximité et un financement adapté à la réalité des jeunes entrepreneurs, et c’est précisément ce qu’offre le programme Créavenir», soutient Sylvie Desaulniers, directrice générale de la Caisse Desjardins de l’Ouest de la Mauricie.

Le programme Créavenir offre aux jeunes entrepreneurs un accompagnement de proximité tout au long du démarrage de leur entreprise, et ce, en partenariat avec la MRC de Maskinongé et à la SADC de la MRC de Maskinongé. De plus, il rend possible une aide financière comportant une marge de crédit pouvant atteindre 15 000 dollars, qui est offerte au taux préférentiel +0,5 % pour une période de cinq ans.

Pour les entrepreneurs n’ayant pas la mise de fonds nécessaire à leur projet, une subvention pouvant atteindre 5000 dollars est possible afin de les aider à accéder à d’autres sources de financement.

Visant l’inclusion financière, le programme Créavenir permet aux jeunes entrepreneurs de se constituer un historique de crédit et de bâtir ainsi leur réputation financière. En adoptant les bons comportements de crédit, ceux-ci peuvent bénéficier d’un rehaussement de leur limite de crédit jusqu’à 30 000 dollars afin de mieux répondre à leurs besoins grandissants.