Nova Bus vient de décrocher un contrat historique qui consolide les emplois à ses installations de Saint-Eustache (notre photo) et Saint-François-du-Lac.

Contrat historique

SAINT-FRANÇOIS-DU-LAC — Nova Bus, l’une des entreprises manufacturières d’autobus urbains les plus importantes en Amérique du Nord vient de remporter l’appel d’offres regroupé des sociétés de transport du Québec coordonné par l’Association du transport urbain du Québec (ATUQ). Ce contrat vient ainsi consolider les emplois aux usines de Saint-Eustache où se fera l’assemblage et de Saint-François-du-Lac qui veille à la construction des châssis et autres pièces et composantes nécessaires à la fabrication des véhicules.

L’octroi de ce contrat d’une durée de cinq ans, soit de 2020 à 2024, prévoit la livraison de 497 autobus hybrides de 40 pieds et des options jusqu’à 1028 véhicules supplémentaires aux sociétés de transport des neuf plus grandes villes du Québec. Cette commande est la plus importante de l’histoire de Nova Bus.

«L’octroi de ce contrat est une très bonne nouvelle, tant pour Nova Bus que pour les régions de Saint-Eustache et de Saint-François-du-Lac» a déclaré Ralph Acs, président de Nova Bus.

À Saint-François-du-Lac, on y retrouve plus de 300 employés permanents. «C’est une excellente nouvelle. Pour l’instant, en date d’aujourd’hui, avec le calendrier de production qu’on a, on parle plus de consolidation que de création d’emplois. Étant donné que c’est un contrat sur cinq ans, si on a d’autres contrats importants pour 2020, 2021, c’est certain que ça pourrait se traduire en une augmentation de la capacité de production et par des embauches. Tout dépend des autres contrats qu’on pourrait obtenir», a précisé lundi au Nouvelliste la porte-parole, Emmanuelle Toussaint.

«Nous sommes très heureux d’avoir remporté cet appel d’offres, après un processus d’achat rigoureux. Le Québec est notre marché naturel et il nous permet de rayonner partout en Amérique du Nord. Depuis plus de 20 ans, nous avons créé tout un écosystème autour de nos activités, notamment un important réseau de fournisseurs québécois et nord-américains, ce qui nous permet fièrement d’offrir aux usagers du transport en commun des autobus de qualité, fiables et durables, entièrement construits et assemblés au Québec. C’est l’expertise québécoise au service des Québécois», a renchéri Martin Larose, vice-président et directeur général de Nova Bus.

Nova Bus se réjouit de resserrer davantage sa relation avec l’ATUQ et les sociétés de transport du Québec. Les sociétés de transports pourront toujours compter sur la formation et le soutien qui leur permettent de réduire les coûts d’entretien et qui sont nécessaires pour offrir un service mémorable aux populations qu’elles desservent.

Par ailleurs, ces activités permettent de répondre aux exigences de contenu canadien tel qu’exigé par le gouvernement du Québec. «Nous sommes heureux de pouvoir entre autres contribuer à l’amélioration du transport en commun de Montréal, tel que promis par l’administration municipale», a souligné le président Acs.

Pour se conformer, Nova Bus a répondu à toutes les exigences de l’appel d’offres. «Nous demeurons persuadés que l’expérience, l’expertise, ainsi que notre écosystème de fabrication font de Nova Bus une entreprise très compétitive au Québec et plus globalement en Amérique du Nord», poursuit M. Larose. «Le contrat octroyé par la STM au nom des neuf sociétés de transport du Québec doit maintenant obtenir l’approbation finale du gouvernement afin de confirmer le financement de ces autobus. Nous attendons cette dernière étape avec impatience», a-t-il conclu.