Carolyne Aubin et Steve Brunelle, respectivement conseillère en développement durable et directeur général à la SADC de Nicolet-Bécancour, ainsi que Charles Guillemette, directeur général de la Chambre de commerce et d’industrie du Cœur-du-Québec, ont assisté à l’annonce de jeudi.

Cohorte en développement durable

BÉCANCOUR — Avec le soutien de la Fondation Alcoa, la SADC de Nicolet-Bécancour a dévoilé jeudi les activités et nouveautés de la seconde édition du programme d’accompagnement en développement durable PRO Action.

Le programme, qui s’adresse aux gestionnaires d’entreprises, élus, administrations municipales et organismes locaux, est axé sur la sensibilisation, le partage d’initiatives inspirantes et l’augmentation des compétences en développement durable par l’offre de conférences et un accompagnement personnalisé.

À ce titre et en nouveauté cette année, la SADC de Nicolet-Bécancour a annoncé la création d’une cohorte qui sera formée de cinq gestionnaires d’entreprises et d’une municipalité (élu(e) ou direction générale). Cet accompagnement vise la mise en œuvre d’actions stratégiques et structurantes dans un esprit de pérennité et de rentabilité des organisations.

«Les défis pour les entreprises et les collectivités sont nombreux et, comme acteur de développement, nous souhaitons contribuer à l’essor des entreprises et au développement harmonieux de nos communautés dans un souci de développement durable. Nous sommes très fiers de ce programme qui a pour objectif d’inspirer, d’informer et d’accompagner pour passer à l’action de façon responsable en portant un regard sur les enjeux sociaux et environnementaux, tout en maximisant les bénéfices économiques», affirme le directeur général de la SADC de Nicolet-Bécancour, Steve Brunelle.

La SADC recherche donc des gestionnaires qui souhaitent repenser leur modèle d’affaires pour améliorer leurs impacts économiques, sociaux et environnementaux. Le parcours offre une formation en développement durable, des ateliers d’échange et un accompagnement pour la réalisation d’un diagnostic stratégique visant à identifier les enjeux prioritaires pour chaque organisation participante.

Un accompagnement postdiagnostic sera offert par la suite pour identifier des opportunités d’affaires et valider la rentabilité des actions les plus stratégiques. Un plan d’action en découlera.

Cet accompagnement sera réalisé par Marc Journeault, professeur à l’École de comptabilité et responsable du Centre de recherche en comptabilité et développement durable de l’Université Laval et la SADC de Nicolet-Bécancour. Les activités de la cohorte débuteront en janvier 2019 et se poursuivront jusqu’en juin 2019. Les frais d’inscription sont au coût de 250 $ par personne. Les activités de formation et d’accompagnement de la cohorte sont rendues possibles grâce à la collaboration de Services Québec.

Cette année encore, et grâce à la collaboration de la Chambre de commerce et d’industrie du Cœur-du-Québec et d’Hydro-Québec, la SADC offrira des conférences inspirantes en développement durable telles que Bâtiment durable – principes et applications (12 décembre), Mesures pour réduire les coûts énergétiques (6 février), Dîner inspiration du Jour de la Terre: Quand les entreprises de demain changent le monde - tendances DD et innovations d’affaires (23 avril) et une conférence s’adressant aux élus municipaux: le développement durable à l’échelle locale, quel rôle pour les MRC et les municipalités? (date à venir).

«Une démarche de développement durable permet de nombreuses retombées dans l’organisation dont la réduction des coûts, la rentabilité, l’identification des potentiels stratégiques, l’optimisation des processus, l’amélioration de l’image corporative, l’accroissement de la compétitivité, la réduction de l’empreinte environnementale, la rétention du personnel, l’attraction de la main-d’œuvre et la réponse aux attentes gouvernementales», fait-on valoir.

La SADC de Nicolet-Bécancour compensera les émissions de gaz à effet de serre produits par les déplacements des participants aux différentes conférences auprès de Carbone boréal. Carbone boréal est à la fois un programme de compensation de gaz à effet de serre par plantation d’arbres et un projet de recherche mené par des chercheurs de l’Université du Québec à Chicoutimi.

Pour information et inscription aux conférences et à la cohorte, il faut contacter Carolyne Aubin, conseillère en développement durable à la SADC au 819 233-3315, poste 25. «Suivez-nous sur la page Facebook de la SADC de Nicolet-Bécancour», a-t-elle indiqué.