Christian Léveillé est le nouveau directeur général de la Coopérative forestière du Haut Saint-Maurice.

Christian Léveillé prend les rênes de la Coop forestière du Haut Saint-Maurice

La Coopérative forestière du Haut Saint-Maurice a désormais un nouveau directeur général. Il s'agit de Christian Léveillé. L'homme qui oeuvre dans le domaine forestier depuis plus de 16 ans est en poste officiellement depuis la semaine dernière.
«On dirait que j'ai travaillé toute ma vie pour relever ce genre de défi là. [...] J'arrive avec mon expérience des dernières années et mon style de gestion différent. Je suis quelqu'un de très participatif, proche des gens», a lancé M. Léveillé.
Ce dernier possède un baccalauréat en opérations forestières et est membre de l'Ordre des Ingénieurs forestiers du Québec. 
Il dirigera les activités courantes de l'organisation et sera responsable des orientations stratégiques de l'entreprise. 
«Nous sommes convaincus que sa formation, son expérience dans le domaine forestier et son leadership contribueront à la poursuite des objectifs de l'entreprise», a fait savoir le conseil d'administration de la coopérative.
Christian Léveillé a notamment travaillé au courant des dernières années comme directeur général de Norforce Énergie, compagnie spécialisée dans la production d'énergie à partir de la biomasse forestière et pour Sylviculture La Vérendrye, filiale de la Coopérative forestière Saint-Dominique en Abitibi comme directeur adjoint.
«Un des mandats que je me suis donné, c'est d'être capable de viser à la fois le développement économique de la région de La Tuque et le développement économique de notre coopérative en étant plus diversifié sur nos clients, plus diversifié sur nos fournisseurs, en participant aux autres projets... Je parle, entre autres, du projet de BELT (Le projet de bioraffinerie de Bioénergie La Tuque)», a souligné M. Léveillé.
Ce dernier estime que l'industrie forestière est très effervescente et qu'elle vit une révolution technologique. 
«Ça augure bien pour l'industrie forestière. Il y a un changement technologique qui est en train de se faire, il faut faire partie de la parade. Il faut être là, et même un coup en avant», a lancé le nouveau directeur général.
Selon lui, l'industrie se porte bien malgré les taxes frontalières imposées par les États-Unis.
«On suit la situation de très près évidemment», a noté Christian Léveillé.
Un des défis qui attend la Coopérative forestière du Haut Saint-Maurice, c'est le recrutement de main-d'oeuvre spécialisée.
«On recherche toujours, sans nécessairement afficher. Actuellement, on est fonctionnel, mais... Le bassin de professionnel est limité», a-t-il affirmé.
La Coopérative forestière du Haut Saint-Maurice est une coopérative de travailleurs spécialisée dans les opérations forestières notamment dans la construction de chemin, le transport et la récolte de bois pour les industriels de la région de la Haute-Mauricie. Elle regroupe 75 membres et emplois plus de 350 travailleurs en haute saison.