Le taux de chômage a légèrement augmenté en février à Trois-Rivières, se situant à 5 %, mais il était de 1,7 % plus élevé en février 2017.

Chômage: hausse à 5 % en février

Trois-Rivières — Le taux de chômage a augmenté de 0,8 point en février à Trois-Rivières, pour se situer à 5 %. Il s’agit néanmoins d’une baisse de 1,7 % par rapport à la même période l’an dernier. En Mauricie, le taux de chômage a connu un bond deux fois moins grand, soit 0,4 point, et son niveau de 5,5 % représente une amélioration de 0,8 % comparativement à février 2017.

Par ailleurs, le taux d’activité tant métropolitain que régional a subi une baisse, se situant respectivement à 58,5 % et 52,5 % alors qu’au Québec, il frôle les 65 %.

Au pays, le taux de chômage a diminué de 0,1 point de pourcentage pour s’établir à 5,8 % en février, a indiqué vendredi Statistique Canada. L’emploi a peu varié en février (+15 000), a dit l’agence fédérale.

Par rapport à 12 mois plus tôt, l’emploi a augmenté de 283 000 ou de 1,5 %. Cette hausse est entièrement attribuée au travail à temps plein (+283 000 ou +1,9 %), le travail à temps partiel n’ayant connu aucune variation. Au cours de la même période, le nombre d’heures travaillées s’est accru de 3,2 %.

L’emploi a peu varié en Ontario et au Québec. Le taux de chômage s’est établi à 5,5 % en Ontario et à 5,6 % au Québec. Comparativement à 12 mois plus tôt, l’emploi a progressé de 114 000 (+1,6 %) en Ontario et de 74 000 (+1,8 %) au Québec, alors que le taux de chômage a reculé de 0,7 point de pourcentage en Ontario et de 0,8 point de pourcentage au Québec.

L’emploi a augmenté de 5100 (+1,5 %) au Nouveau-Brunswick en février, et cette hausse est principalement attribuée au travail à temps plein. Le taux de chômage a diminué de 0,9 point de pourcentage, passant à 8,2 %. Par rapport à 12 mois plus tôt, l’emploi dans cette province a peu varié.

L’emploi a progressé dans plusieurs secteurs, notamment celui des soins de santé et de l’assistance sociale. Parallèlement, il a baissé dans un certain nombre d’autres secteurs, y compris le commerce de gros et de détail et le secteur de la fabrication.

Le nombre d’employés a augmenté dans le secteur public, alors qu’il est demeuré stable dans le secteur privé. Par contre, le nombre de travailleurs autonomes a diminué.

Avec la collaboration de la Presse canadienne