Le nouveau directeur général de la CCICQ, Charles Guillemette.

Changement de garde à la CCICQ

La Chambre de commerce et d'industrie du Coeur-du-Québec (CCICQ) complète son année 2016-2017 sous le signe du changement.
Le nouveau président de la CCICQ, André Dallaire.
En effet, le départ de Martine Pepin pour sa course à la mairie de Bécancour ouvre la porte à l'arrivée d'un nouveau directeur général, Charles Guillemette, bien connu dans le monde événementiel, tandis que la présidente sortante Chantal Lafond cède sa place à André Dallaire, de la Commission scolaire de la Riveraine.
Malgré un bilan financier positif, la Chambre a subi «une baisse importante quant à ses évènements et une légère baisse de ses adhésions».
Par ailleurs, les administrateurs ne se laissent pas décourager par la lenteur de la reprise économique, ayant eu l'occasion d'assister à de nombreuses ouvertures officielles et au lancement de nouveaux produits sur le territoire, ce qui témoigne, disent-ils, du fort dynamisme des petites et moyennes entreprises.
Ce qui n'empêche pas les dirigeants de la Chambre de surveiller les grands dossiers, espérant «voir atterrir un projet d'envergure qui viendrait rétablir un certain équilibre».
«L'accompagnement de la grande entreprise, c'est une chose, mais le noyau entrepreneurial constitué des PME et des très petites entreprises compte beaucoup plus. C'est pourquoi la Chambre a revu une bonne partie de ses services pour les adapter à la clientèle», explique Mme Lafond.
Au cours de la dernière année, l'organisme a revisité sa mission, son mandat et ses valeurs, ce qui a permis de mieux cibler ses actions. «Ce fut une année de grands changements et plusieurs verront le jour dans les prochaines semaines, dont la mise en ligne d'un nouveau site Internet», a-t-elle fait savoir.
Alors que la révision des règlements généraux se poursuit, une nouvelle image et un nouveau slogan apparaîtront dans le paysage au cours des prochaines semaines tandis que des projets en économie circulaire et intégration des immigrants vont continuer à prendre forme.