La directrice générale de la Chambre de commerce et d’industrie de la MRC de Maskinongé, Geneviève Scott Lafontaine, et François-Eugène Lessard, dont le mandat à la présidence a été reconduit pour 2020-2021.
La directrice générale de la Chambre de commerce et d’industrie de la MRC de Maskinongé, Geneviève Scott Lafontaine, et François-Eugène Lessard, dont le mandat à la présidence a été reconduit pour 2020-2021.

Chambre de commerce de Maskinongé : pas de souci pour les finances

LOUISEVILLE — Un gala annuel reporté, un tournoi de golf annulé, les activités qui servent habituellement à garnir les coffres de la Chambre de commerce et d’industrie de la MRC de Maskinongé risquent de moins accomplir leur mission au cours des prochains mois. Mais la direction n’est nullement préoccupée par la situation financière de l’organisme, car elle a réussi à trouver de nouvelles sources de financement, pandémie oblige.

La chambre était à quelques semaines de présenter sa Soirée des sommets lorsque le gouvernement a décrété la mise sur pause du Québec, en mars. Devant l’impossibilité de mettre en place toutes ses activités d’animation durant le tournoi de golf, l’organisation a décidé d’annuler l’événement qui devait être présenté en août. Mais selon la directrice générale, Geneviève Scott Lafontaine, la santé financière de la chambre n’est nullement à risque.

«Notre portefeuille est diversifié. C’est ce qui nous a permis d’avoir des revenus en temps de crise.»

La chambre a profité de différents soutiens gouvernementaux et l’organisme agit à titre de promoteur collectif du Programme actions concertées pour le maintien en emploi (PACME). La chambre a le mandat de soutenir les entreprises dans leurs efforts de formation. En offrant le service de logistique, la chambre touche un pourcentage qui lui permet d’amasser de l’argent.

«Ça équivaut en revenus à une activité de financement pour la chambre», explique Mme Scott Lafontaine

La chambre poursuit son contrat de mandataire du bureau de Louiseville de la Société d’assurance automobile du Québec. L’organisme profite à plein du haut taux de fréquentation des bureaux de Trois-Rivières et de Joliette, car de nombreux clients de ces deux endroits préfèrent fuir les longues files d’attente pour venir régler leur dossier au bureau de Louiseville. Étant donné que la chambre reçoit de l’argent selon la hauteur de l’achalandage, cette situation est payante pour la chambre.

«On a eu aussi des activités qui ont affiché complet en 2019-2020 (le tournoi de golf, le Banquet des saveurs et le tournoi de dekhockey). Pour les prévisions de 2020-2021, on n’a pas peur», ajoute Mme Scott Lafontaine.

La chambre tenait la semaine dernière son assemblée générale annuelle. Le bilan? Hausse de l’effectif de 4 % (210 membres versus 202 en 2018-2019), augmentation de la participation aux déjeuners-formations, succès du projet Maillage auquel contribue la chambre de commerce pour soutenir les entreprises dans leurs activités de recrutement. La chambre va assurément poursuivre la présentation de déjeuners-formations, une formule qui gagne de la popularité au fil des années depuis son implantation il y a trois ans.

«On est un petit milieu et les gens se connaissent beaucoup. C’est important de faire des activités de réseautage, mais il faut apporter une plus-value. On a trouvé la cible pour aider nos membres, car il n’y a pas beaucoup de formation offerte sur le territoire», mentionne la directrice générale, selon laquelle la participation a doublé en trois ans.

Un gala en septembre

La chambre a fait une croix sur son tournoi de golf, mais tiendra sa Soirée des sommets en septembre. La direction souhaite présenter son gala sous sa forme habituelle, mais évalue la possibilité de l’offrir en format virtuel si jamais les règles sanitaires ne permettent pas une telle activité publique.

«Si c’est virtuel, on va faire le gala comme une émission de télé, mentionne la directrice générale. Notre animateur, Jean-François Baril, fera une interaction avec le public. On pourra passer les vidéos et les gens pourront faire leurs remerciements sur notre plateforme. On veut essayer de mettre un peu d’humain.»

La décision concernant le mode de présentation du gala sera annoncée en août.