Dans l'ordre habituel, on retrouve la nouvelle présidente de la CCICQ, Chantal Lafond, la directrice générale, Martine Pépin, et la présidente sortante, Karine Béliveau.

CCIQ: une volonté d'unifier le territoire

Membership en bonne santé, participation en hausse, surplus budgétaire: voilà autant de bonnes nouvelles communiquées lors de l'assemblée générale annuelle de la Chambre de commerce et d'industrie du Coeur du Québec. Et c'est Chantal Lafond qui succédera à Karine Béliveau à la présidence pour 2016-2017.
Celle qui occupe le poste de contrôleur chez Excavation Gentilly sera appuyée par André Dallaire à la vice-présidence alors que Nancy Allaire assumera le rôle de secrétaire et Denis Cardinal, celui de trésorier. Les nouveaux administrateurs sont Sonia Caron, du Groupe Investors, Jean Doyon, du Groupe Doyon, André Dallaire, de la Commission scolaire La Riveraine et Marc Roberge, de Bélanger Sauvé, avocats. «Je veux essayer d'unifier le territoire, entre autres, par les réseaux sociaux», a confié au Nouvelliste la nouvelle présidente.
Par ailleurs, la CCICQ a connu une légère augmentation de 1,5 % du nombre de membres/entreprises, soit de 454 à 457, et de 637 délégués. «Le taux de participation aux événements a subi une hausse de 16 %, ce qui n'est pas négligeable dans le contexte économique actuel», s'est plu à souligner la présidente sortante. Au plan financier, le dernier exercice a permis de dégager un excédent de 9823 dollars.
Au cours de la dernière année, la CCICQ a présenté des événements «pour tous les goûts, pour tous les budgets, et ce, sur l'ensemble du territoire qu'elle représente». Et dès le 15 septembre, la Chambre recevra comme conférencier le recteur de l'UQTR, Daniel McMahon.
De plus, les sections, Nouvelle Génération d'Affaires (NGA) et Affaires au féminin, ont connu une belle vigueur. Si le président de la NGA, Éric Leblanc, a accepté un nouveau mandat pour la prochaine saison, Michelle Biondi passe le flambeau à Marie-Josée Canuel à la tête de la cellule féminine.
Finalement, en vertu de la Loi sur les chambres de commerce, la CCICQ demandera à Industries Canada de diminuer son nombre d'administrateurs de 15 à 11 pour optimiser la participation au sein de son conseil d'administration.